Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Tirs contre la mosquée du Mans : l’auteur condamné à un an ferme

Rédigé par | Jeudi 26 Février 2015



Tirs contre la mosquée du Mans : l’auteur condamné à un an ferme
La mosquée de Mans (Sarthe) a été un des premiers lieux de culte à avoir été la cible d’actes islamophobes au lendemain de l’attentat commis au siège de Charlie Hebdo le 7 janvier.

Arrêté le 12 janvier et incarcéré depuis, l’auteur des tirs et des jets de grenades d'exercice qui ont visé la mosquée dans la nuit du 7 au 8 janvier a été condamné, mercredi 25 février, à trois ans de prison, dont un an ferme.

Cette peine a été assortie d'une mise à l'épreuve et d'une obligation de soins. Le prévenu, un infirmier psychiatrique à la retraite de 69 ans sans casier judiciaire, avait commis son acte « sur fond de préjugés raciaux et d'amalgames stigmatisant », selon le procureur de la République du Mans. Il encourait une peine de dix ans de prison

« Je suis républicain, athée, l'histoire de Charlie Hebdo m'a foutu en rogne. C'est faire une barrière à l'indépendance de la presse dans notre pays », a expliqué devant le tribunal l’auteur de la profanation, qui a déclaré avoir bu avant les faits.

« Nous condamnons cet acte islamophobe », a déclaré à la barre l'imam de la mosquée, Mohamed Lamaachi. Cependant, aucun dommage et intérêt n’est réclamé « au nom des musulmans du monde entier ». « On partage le pardon, nous sommes éduqués sur le respect et le pardon », a-t-il fait savoir. L'imam a espéré en retour des excuses : il n'en a pas obtenu mais sa décision de ne rien demander au prévenu a été maintenue.

Lire aussi :
Après les attentats, le CCIF en alerte face à l'intensification de l'islamophobie
Islamophobie : l'auteur des tirs contre la mosquée du Mans arrêté
Des mosquées attaquées après l'attentat contre Charlie Hebdo


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur



Loading