Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Théorie du complot et jeunes de France

L'islam sans complexes

Rédigé par Abdallah Deliouah | Lundi 7 Mars 2016



Théorie du complot et jeunes de France
Aujourd’hui, le complotisme à outrance est devenu une vraie maladie chez beaucoup de musulmans : le complot est devenu l’explication de tous les événements, la justification de toutes nos faiblesses, le camouflage de toutes les trahisons, l’alibi avancé de notre désengagement, le motif de toutes nos négligences.

Ce n’est jamais de notre faute, nous ne sommes responsables de rien, nos dictateurs sont des anges, nos responsables qui courent derrière l’argent et le prestige sont des agneaux, nos graves erreurs sont des fatalités.
Vient maintenant le rôle de la religion pour justifier mystiquement tout cela et lui donner une dimension sacrée et dogmatique.

L’explication religieuse de notre faiblesse est portée par des étranges personnages. Le plus connu parmi eux prétend être le plus grand spécialiste mondial en « eschatologie de la fin du monde ». Quand on l’entend parler, on a l’impression qu’il prend souvent le thé chez le Dajjal (l’Antéchrist) et qu’il dîne périodiquement chez les Gog et Magog.

Il prétend même dans une conférence tenue à Genève dernièrement que l’Empire ottoman était un complot préparé par l’Antéchrist. Faute de preuves scientifiques et religieuses il prétend dans une autre vidéo faite en 2015 il se compare à Al-Khidr (l’homme pieux cité dans la sourate de la Caverne) et prétend que sa science provient de Dieu directement.

Le Dajjal surfe sur Internet

Les théoriciens du complot mélangent le vrai et le faux, utilisent les hadiths forgés et faibles qui n’ont aucune valeur scientifique et laissent libre cours à leur imagination pour interpréter les versets coraniques et les hadiths en se détachant de toutes les règles établies par les savants musulmans dans le domaine de la foi.

Si ce phénomène était loin de moi, je ne l’aurais pas abordé. Mais ce phénomène touche énormément de jeunes musulmans français qui suivent les théories stupides de ces personnages et en font leur préoccupation au quotidien.

Combien de sites Internet, de groupes de discussion, combien de vidéos traitent de ces sujets et donnent un pouvoir imaginaire et absolu à ce Dajjal ? Ceux qui visionnent ces vidéos et fréquentent ces sites Web ont plus foi en l’Antéchrist qu’ils ont foi en Dieu leur Créateur. Ils ne le disent pas comme cela de toute évidence, mais ils le vivent comme cela.

La fatalisme les accable et inhibe toutes leurs facultés de discernement. Au lieu d’agir et de faire le bien autour d’eux, ils préfèrent abandonner leurs efforts et jeter l’éponge. Pour eux, la fin du monde étant imminente, il n’y a absolument rien à faire, le mal est tellement puissant que la seule solution est d’attendre que Dieu envoie Jésus pour tuer l’Antéchrist !

Un jeune me dit : « Je suis le Mahdi »

Un jour, un jeune est venu me voir pour me déclarer qu’il avait une chose importante à me dire et qu’il ne faut pas que je sois sceptique. Il me dit : « Je suis le Mahdi, l’homme qui guidera les musulmans vers la victoire ! »

Une autre fois, un père m’appelle pour discuter avec son fils qui prétendait être le Dajjal. Ce garçon n’avait aucune connaissance religieuse. C’est uniquement à travers Internet et certaines vidéos qu’il a développé cette maladie et cette phobie qui l’a conduit à croire que le mal était en lui…

Un autre jour, un frère converti est venu m’annoncé sa découverte. Il me dit que le tsunami d’il y a quelques années était l’œuvre de Dajjal : « Le tsunami s’est passé le 11 du mois ; et tout ce qui se passe le 11 du mois, c’est louche. » Apparemment, le Dajjal prend la place de Dieu le 11 du mois ?

Qui a mis ces absurdités dans les esprits de nos jeunes ? Si ce n’est cette maladie du complot qui détruit les personnalités et conduit à la folie…

Vivons notre réalité

Au-delà de ces cas anecdotiques, nos jeunes voient le complot partout, ils partagent des informations fallacieuses qui laissent planer le doute. Combien de fois ai-je vu sur les réseaux sociaux cette photo du prétendu calife Al-Baghdadi comme quoi il s’agissait d’un sioniste caché, que les troupes de Daesh sont des soldats juifs et américains, que les attentats de Paris n’ont jamais existé, que c’est que BFM qui a créé le film… Vous souvenez-vous du rétroviseur blanc de la C3 noire des frères Kouachi et des incohérences des attentats de Charlie ? Les gens sont friands de ce type d’intox qui les coupent complètement de la réalité et les poussent à vivre dans leur monde imaginaire, loin de la réalité à laquelle ils devraient faire face.

Je suis même certain que les malades du complot verront dans mon article une autre action complotiste !

Mes frères et sœurs, la croyance au Dajjal ne doit pas remplacer dans nos cœurs la foi en Dieu et notre confiance en Lui. Laissons le Dajjal dans sa grotte, il n’a pas encore reçu l’ordre de sortir… Faisons face à nos multiples Dajjal (menteurs) qui sont dans notre pays et qui veulent nous conduire vers le conflit et la haine.

Vivons notre réalité et cessons de précipiter le destin de Dieu et d’invoquer la fin du monde. La fin de ton monde, c’est le jour de ta mort et Dieu ne posera aucune question sur le Dajjal ni le complot. Il ne te posera de questions que sur tes actions.

J’aimerais aussi que chacun réfléchisse sur le sens profond de ce magnifique hadith prophétique qui nous incite à l’action jusqu’au dernier moment de sa vie : « Si l’Heure (la fin du monde) est sur le point d’arriver et que l’un de vous a un jeune arbre qu’il le plante. »

***
Abdallah Deliouah est imam à la mosquée de Valence (Rhône-Alpes) et auteur de La Zakât sur les salaires (Maison d’Ennour, 2012).