Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Syrie : la grande mosquée d’Alep perd son minaret

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 25 Avril 2013



Après la mosquée Omari de Deraa, c’est au tour de la grande mosquée des Omeyyades à Alep, dans le nord de la Syrie, de perdre son minaret.

Il s’est effondré mercredi 24 avril. La perte du minaret vient s’ajouter à d’autres importants dégâts subis par la mosquée en octobre 2012, après de précédents combats. Des objets, des livres ainsi que des reliques supposés appartenir au Prophète Muhammad, y avaient également été dérobés.

Les rebelles et le régime se sont accusés mutuellement d’être responsables de cette nouvelle destruction. La Coalition de l'opposition a affirmé que le minaret avait été détruit par le feu des chars de l'armée syrienne et a accusé le régime de « crime contre la civilisation » dans un communiqué.

Un militant anti-régime à Alep, Zein al-Rifaï, a assuré à l'AFP avoir vu de ses « propres yeux un char de l'armée tirer directement sur la mosquée des Omeyyades, notamment sur le minaret ». « Quand l'armée a pris le contrôle de la mosquée, elle a miné toute son enceinte. Quand les rebelles l'ont reprise, ils ont déminé la majorité de la zone, à l'exception du minaret, à cause d'un sniper. L'obus d'un char qui a touché le minaret a dû déclencher l'explosion d'une mine », raconte-t-il.

De son côté, la télévision d'État a accusé les combattants du Front Al-Nosra, un groupe lié à Al-Qaïda d’avoir « fait sauter le minaret de la mosquée d'Alep » et de l’avoir filmé « pour ensuite faire endosser (les dégâts) à l'armée syrienne ».

« Il se peut que le minaret se soit effondré tout seul en raison de la violence des combats au cours des derniers mois », a jugé pour sa part le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

La grande mosquée des Omeyyades, également appelée grande mosquée d'Alep, construite sous le règne du calife omeyyade Al Walid 1er au VIIIe siècle, puis rebâtie au XIIIe, est l’un des joyaux historique et culturel de la Syrie. Elle est la plus grande et la plus ancienne mosquée de la ville d’Alep, elle-même classée au patrimoine mondial de l'Unesco.

Il est peu de dire que le conflit syrien, qui perdure depuis plus de deux ans, met sérieusement en danger le patrimoine du pays qui part en miettes au fil des combats.

Lire aussi :
Syrie : le patrimoine islamique bombardé (vidéo)
Alerte Syrie : la grande mosquée des Omeyyades détruite
L’opposition syrienne perd son chef
Syrie : le cheikh al-Bouti enterré près de Saladin
Deux minutes pour la Syrie pour mobiliser l’opinion en France
Enjeux décisifs en Syrie
La Syrie, deux ans de tragédie !
Mali : les islamistes saccagent le patrimoine musulman