Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Suède : comment l'inscription « Allah » a été retrouvée sur des vêtements portés par des Vikings

Rédigé par Imane Youssfi | Lundi 16 Octobre 2017



Suède : comment l'inscription « Allah » a été retrouvée sur des vêtements portés par des Vikings
Des inscriptions en arabe, parmi lesquelles « Allah » et « Ali », du nom du gendre du Prophète Muhammad, ont été découvertes en février 2017 par l'archéologue suédoise Annika Larsson sur des vêtements de l'époque viking, extraits de tombes datées des IXe et Xe siècles. Ces objets, analysés au sein de l'université suédoise d'Uppsala, n'ont cependant été dévoilés que plusieurs mois plus tard, courant du mois d'octobre.

« Alors que j'examinais des fragments de textiles d'époque viking pour une exposition (sur la couture viking, ndlr), j'ai découvert pour la première fois dans la trame de l'un d'eux des calligraphies coufiques et surtout les noms d'Allah et d'Ali ! », s'est enthousiasmée la chercheuse, qui s'était souvenue, avant de faire la connexion, d'un design similaire sur des rubans de soie d'inspiration maure en provenance d'Espagne.

Suède : comment l'inscription « Allah » a été retrouvée sur des vêtements portés par des Vikings
Archéologue au département d'archéologie et d'Histoire ancienne de l'université d'Uppsala (Suède), Annika Larsson étudie depuis plusieurs années les vêtements portés par les Vikings. « Ce n'est en effet que très récemment que la Suède a formé des spécialistes du textile », explique-t-elle. En observant des tissus de soie et d'argent, elle s'aperçoit que des motifs géométriques sont similaires à l'écriture arabe présente sur des mosaïques de certains monuments funéraires d'Asie centrale. 

« Dans le Coran, il est écrit que les habitants du Paradis porteront des vêtements de soie, ce qui peut expliquer l'abondance de cette matière dans les sépultures. Les coutumes funéraires de l'âge viking semblent avoir été influencées par l'Islam et l'idée d'une vie éternelle au Paradis après la mort », indique-t-elle à Sciences et Avenir.

Outre l'inscription « Allah », c'est aussi la présence de « Ali », le quatrième calife qui a succédé après la mort du Prophète Muhammad, très aimé des chiites, qui interpelle. Cela pourrait suggérer une connexion particulière du monde musulmane avec les Vikings mais les conclusions sont encore loin d'être faites.

Cette découverte interroge sur les coutumes funéraires de l'âge viking qui pourraient avoir été influencées par celles des musulmans. Elle interroge plus globalement sur la nature de l'influence du monde musulman en Scandinavie, qui va au-delà de simples échanges commerciaux connus entre le monde viking et le monde arabe. En 2015, l'inscription « Pour Allah » avait été découverte sur une bague portée par une femme inhumée au IXe siècle dans le nord de la Suède.

La prochaine étape du projet inclut l'analyse ADN de restes humains retrouvés dans des tombes vikings. Les résultats sont attendus pour février 2018.

Lire aussi :
Des archéologues confirment que le Taj Mahal est un mausolée musulman
Des tombes musulmanes découvertes à Nîmes, les plus anciennes en France
Jocelyne Dakhlia : « L'intégration invisible : depuis le Moyen Âge, il y a une Europe musulmane »