Connectez-vous S'inscrire






Psycho

Soraya : « Je suis démontée psychologiquement sur mon lieu de travail »

Rédigé par Sabah Babelmin | Mercredi 9 Mars 2016



Soraya : « Je suis démontée psychologiquement sur mon lieu de travail »
Mes deux collègues qui se trouvent dans le bureau attenant au mien se mêlent constamment de mon travail, qu’ils « filtrent » à longueur de journée et ils me le montrent bien.

Ils se servent de ma vulnérabilité pour pouvoir arriver à leur fin et me faire mettre en colère. Ils se servent pour cela de l’imprimante que nous utilisons en commun. À chaque fois que je l’utilise ils s’arrangent pour l’utiliser après, ça m’énerve et je me mets en colère et me sens persécutée.

Ils font appel après à ma responsable pour une mise au point et j’en perds mes moyens pour m’expliquer et je suis en état d’autodéfense (colère) sans savoir expliquer le problème calmement et ne plus vouloir de confrontation.

Je voudrais tant canaliser mes émotions.

Mes collègues expliquent calmement devant ma responsable que je me fais des illusions et me taxent en final de parano et de déséquilibrée et me regardent d’une façon bien « victorieuse ». Je voudrais tant qu’on me comprenne qu’ils « sabotent » mon travail en se comportant de la sorte.

Ma responsable est pourtant mise au courant de leur comportement par d’autres collègues et ne veut pas trop l’admettre.

Je me sens harcelée quotidiennement, ils vont même trouver d’autres chefs pour mettre une mauvaise harmonie dans mon travail.

Le directeur général en est tellement désemparé qu’il s’en prend à moi verbalement. En plus, il n’entend qu’un son de cloche, j’aimerais tant le trouver un jour pour lui expliquer mais j’ai peur de l’affronter.

Parfois, je dois quitter mon poste de travail pour d’autres tâches à l’extérieur et ils vont carrément demander où je suis à ma hiérarchie, alors que le travail ne les concerne pas et, en plus, je ne travaille pas avec eux.

Il y a plein d’exemples comme ça, me prouvant leur espionnage à mon égard. Avant, mon bureau se trouvant en bas, une autre collègue avait bien remarqué qu’ils descendaient plusieurs fois dans mon bureau sous prétexte d’aller à une armoire.

Quand je remplace une collègue à l’accueil, ils descendent plusieurs fois et restent derrière mon bureau. Une fois j’étais au téléphone et ils discutaient derrière moi en haussant la voix, je ne savais plus quoi dire devant mon interlocuteur...

Je ne sais pas comment me défendre face à cette vulnérabilité qui handicape mes relations avec autrui. Merci d’avoir pris le soin de me lire.

Sabah Babelmin, psychothérapeute

Il semble que la situation de travail que vous nous décrivez s’apparente à du pur « harcèlement moral ». Malheureusement, avec la conjoncture actuelle, ce sont des pratiques très courantes dans beaucoup d’entreprises et à tous les niveaux.

Cependant, je me pose plein de questions par rapport à ce que vous racontez : Quand tout cela a-t-il commencé ? Y a-t-il eu un événement déclencheur ? Quel lien avez-vous avec ces « collègues » ? Quels sont les enjeux sur le plan professionnel ? Pourquoi cette volonté de saboter votre travail et de vous espionner ? Ce comportement est injuste et vous pousse à bout, et cela vous fait réagir avec beaucoup d’émotions.

Peut-être cela vous renvoie-t-il à une autre maltraitance vécue au sein de votre famille ? Je sens comme une plaie ouverte, dans laquelle on vient remuer le couteau de nouveau ? Qu’en pensez-vous ?

Vous dites que vos supérieurs hiérarchiques savent ce qui se passe mais ne font rien. Il est urgent et important que vous repreniez les choses en main, si vous n’avez rien à vous reprocher de votre côté. Vous pouvez aller voir les représentants du personnel, les mettre au courant et essayer d’avoir des preuves tangibles, des témoins, des écrits ou des paroles enregistrées, pour leur prouver votre bonne foi. Ils sont là pour veiller sur le respect des lois et du règlement intérieur de l’entreprise.

La maltraitance au travail est considérée par la loi comme étant une faute grave, tout le personnel a droit au respect et à la bienveillance, aussi bien de la part de ses collègues que de ses supérieurs hiérarchiques.

Peut-être est-il important de vous faire également accompagner par un professionnel qui vous aidera à y voir plus clair car, à mon sens, si cette situation est de longue date et perdure, elle pourrait être nuisible pour votre santé psychique et même physique.

J’espère vous avoir donné quelques éléments de réponse qui vous aideront à prendre une décision. « Dieu est avec les patients », dit le Coran. Bon courage.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com




Loading