Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Points de vue

Sarkozy veut un débat sur l’islam en/de France, mais la France en veut-elle ?

Par Fayçal Megherbi*

Rédigé par Fayçal Megherbi | Vendredi 4 Mars 2011 à 01:01

           


Nicolas Sarkozy annonçant le remaniement ministériel, dimanche 27 février. A une situation de crise diplomatique et économique, une solution : un débat sur l'islam en/de France.
Nicolas Sarkozy annonçant le remaniement ministériel, dimanche 27 février. A une situation de crise diplomatique et économique, une solution : un débat sur l'islam en/de France.
Lors de son passage, samedi 19 février 2011, au Salon de l’agriculture, le président français, Nicolas Sarkozy, a encore évoqué le débat sur la place de l'islam en France. Ce débat est-il utile dans le contexte politique actuel ?

Pendant que les peuples du monde arabe, du Maghreb au Machrek, se lèvent et protestent pour réclamer plus de libertés et de droits à leurs gouvernants et, après les scandales à répétition dans le gouvernement français avec un voyage imprudent en Tunisie de la ministre d’Etat chargée des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, le conflit d’intérêt opéré et acté entre un proche de l’ancien président Ben Ali et le père de cette ministre, le manque de politesse et de diplomatie d’un ambassadeur, fraîchement nommé en Tunisie, devant des journalistes, le président français décide, dans le souci de remédier à tous ces événements et déceptions, d’ouvrir un débat sur l’islam en France !

L’islam, une carte politique gagnante pour certaine idéologie nauséabonde

Le président français, en campagne électorale, soutient la réflexion de son parti politique, l’Union pour un mouvement populaire, à œuvrer sur le terrain du Front national.

Cette nouvelle initiative étonne. Il est vrai que la France prépare les élections cantonales, pour le mois de mars prochain, mais la démarche ressemble curieusement à celle des élections régionales de 2010. Pour préparer ces dernières élections, le gouvernement et son président avaient lancé un débat national sur « l’identité nationale ». C’était le fiasco politique qui devait, à l’époque, être évité et qui a conduit la perte, lors de ce vote, de la droite de certaines régions.

Quelle stratégie du président Sarkozy pour briguer un deuxième mandat en 2012 ?

Le 10 décembre 2010, lors d’un meeting à Lyon, Mme Marine Le Pen avait provoqué un tollé pour avoir comparé les prières musulmanes dans les rues à l'Occupation. Elle fait, aujourd’hui, l’objet de poursuites pénales, car ces propos constituaient le délit de la provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur appartenance ou de leur non-appartenance à religion déterminée, prévu et réprimé par l’article 24-8 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse.

Le parti du président réitère et contribue finalement à maintenir le parti de l’extrême droite à une hauteur très élevée dans les estimations de vote. La « cote d'alerte » a en effet été franchie avec un sondage qui donne 20 % d'intentions de vote à la présidente du Front national, Marine Le Pen, au premier tour de l'élection présidentielle en France en 2012.

Le président-candidat aux présidentielles de 2012 divise dans ses discours. Celui du 30 juillet 2010, à Grenoble, sur l’expulsion des Roms du territoire français et la déchéance de la nationalité française a créé une polémique au sommet de la Commission européenne.

Dernièrement, il a crée un mouvement de protestation, sans précédent, dans le corps de la magistrature dans une affaire qui relève du fait divers. Après cela, il enchaîne immédiatement, en mettant à dos la diplomatie mexicaine dans une affaire judiciaire relevant de la souveraineté d’un Etat indépendant. Ce samedi (19 février 2011), il a dressé un parallèle entre la campagne de communication de France Nature Environnement (FNE), qui a mis en scène de manière provocante les excès présumés de l'agriculture intensive, et la réflexion lancée par l'UMP sur l'islam et la laïcité.

Ce débat voulu sur l’islam ferait attiser les haines en stigmatisant un groupe de personnes en raison de sa religion. Un sujet porteur de peurs, qui vise à rechercher des boucs émissaires.

La France a-t-elle vraiment besoin de cette nouvelle tentative de division entre ces citoyens avant 2012 ? Sarkozy, n’a-t-il pas d’autres sujets qui pourraient rassembler et qui rendraient la campagne présidentielle plus passionnante ? Où sont les fondateurs des siècles des Lumières qui ont lutté contre le fanatisme et les préjugés moraux ? L’influence de leurs écrits a été déterminante dans les grands événements de la fin du XVIIIe siècle que sont la Déclaration d’indépendance des Etats-Unis et la Révolution française.

Ces mauvais sujets de campagne ont, en définitive, été largués dans le débat politique français.

Nicolas Sarkozy, qui finit son mandat avec un bilan très négatif sur les plans économique, politique et social, essaye, encore une fois, de séduire l’électorat de l’extrême droite… Mais, finalement, à quel prix !


* Fayçal Megherbi est juriste et enseignant universitaire.






Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Musulman,Citoyen,Electeur,Conscient le 04/03/2011 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La laicité de l’etat et de ses institutions,l’egalité des citoyens quelque soit leur race,leur sexe,leur religion,leur milieu social,la liberté de croyance,de religion,d’opinion,d’expression,et de se vetir sans outrage aux bonnes moeurs, sont solidement ancrées dans la constitution,dans la declaration universelle des droits de l’homme,et dans la convention europeenne des droits de l’homme,et dans le coeur et l’esprit des Francais.Donc Mr.Sarkozy et son infame parti d’amateurs incompetents et de magouilleurs facisants peut toujours allez se faire voir avant que les Francais lui acccordent license pour fouler aux pieds les nobles principes de Liberte,d’Egalite, et de Fraternité qui font la gloire de la France.Et comme il s’agit certainement du dernier capital de gloire que nous avons,nous ferions bien de le cherir ! Relisons donc tous la constitution de la republique,la declaration universelle des droits de l’homme,et la convention europeenne des droits de l’homme,et inscrivons nous massivement sur les listes electorales pour debarasser la France de cette vermine raciste et faciste qui la menace !

2.Posté par Tâlib le 04/03/2011 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
As'salam (Paix),

Lorsqu'il y a eu le fameux débat soit disant sur "l'identité nationale", j'exprimais le fait que cela dissimulait simplement le fait de tester la réaction du peuple français et d'une partie des ploutocrates politicien(ne)s pour envisager de poser sans aucune hypocrisie une question parmi d'autre, telle que : "Quelle est la place de l'Islam en France ?". Le mensonge, l'hypocrisie et les nombreux maux des politicien(ne)s ploutocrates et pervers(e)s ayant été démasqué avec le temps, ou du moins les ayant décrédibilisé en politique, ils(elles) changent donc aujourd'hui de stratégie politico-idéologique, dans la seule optique carriériste des politicien(ne)s, de droite mais aussi de gauche, aux nombreuses idéologies perverses de vie.

Aujourd'hui, les ploutocrates politicien(ne)s se dévoilant et s'affirmant mois hypocritement qu'à leurs habitudes (?), la question est au moins posée clairement, mes opinions déjà exprimées restent les mêmes, auxquelles pourraient s'ajouter d'autres précisions et compléments.

L’islam miné par l’identité nationale
http://www.saphirnews.com/L-islam-mine-par-l-identite-nationale_a10877.html

Identité nationale : chercheurs et journalistes veulent en finir avec cette mascarade
http://www.saphirnews.com/Identite-nationale-chercheurs-et-journalistes-veulent-en-finir-avec-cette-mascarade_a10852.html

Was'salam.

3.Posté par Un citoyen le 05/03/2011 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce pseudo-débat sur la laïcité me donne vraiment la nausée. Je suis solidaire des musulmans, et j'ai honte pour la France.
Un citoyen catholique.

4.Posté par Musulman,Citoyen,Electeur,Conscient le 06/03/2011 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Signez l’appel à la mobilisation citoyenne contre le « débat de trop » sur l’islam

sur :www.oumma.com

En concertation avec le collectif des personnalités musulmanes représentatives de l’islam de France (voir liste ci-dessous), et si, comme nous, le nouveau débat poudre aux yeux sur l’islam vous interpelle, vous inquiète, ou vous indigne, Oumma.com vous invite à signer sans tarder l’appel qui s’oppose à sa tenue. Nous ne serons jamais trop nombreux pour dénoncer le débat électoraliste de trop.

Islam, le débat de trop

Sans aucun doute, le débat sur l’islam, en France, est légitime. En revanche, le calendrier électoral et les termes de la campagne politique à venir risquent de lui porter préjudice, car il pourrait renforcer des amalgames déjà trop ancrés dans l’esprit de nombre de nos concitoyens au sujet de l’islam, deuxième religion de France. En effet, la confusion entre islam, immigration, insécurité, extrémisme islamiste... est le danger qui guetterait ce débat. On a vu comment le débat sur l’identité nationale a tourné et le dérapage qu’il a permis.

C’est pour cette raison que nous ne sommes pas rassurés. D’une part, en tant que citoyens français nous interprétons cette stratégie comme une incapacité de ceux qui nous dirigent à proposer un vrai programme sérieux pour sortir de la crise, redresser l’économie, résorber le chômage, réduire les inégalités, rendre à la France la place sur la scène internationale qui sied à sa grandeur et à ses valeurs universelles... Bref, l’isla...  

5.Posté par Musulman,Citoyen,Electeur,Conscient le 11/03/2011 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voir et ecouter la reaction de Robert Badinter au sujet de la montée du FN,et la stigmatisation des musulmans:


http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=DfwJQq2FmIA

6.Posté par faycal le 12/03/2011 00:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il donne plutot envie de vomir sur le gouvernement ce débat. LISLAM ILS LATTAQUENT CAR lislam démontre bien aquel point ces gens qui nous gouvernent sont sales DANS TOUS LES SENS DU TERme

7.Posté par Sharia-Hind le 14/03/2011 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Asselem aleykom,

@Musulman,Citoyen,Electeur,Conscient

Ce n'est pas le FN qui est à l'origine des problèmes de Musulmans aujourd'hui. Ce sont les partis qui nous ont dirigés depuis 30 ans... Nous avons pourtant la solution au problème : une réelle prise en main de la communauté musulmane PAR la communauté musulmane...
Serrons les rangs !!

Wa selem.