Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 







Psycho

Samiha : « J’ai rencontré mon mari au lycée. Aujourd’hui, j’ai le cœur en miettes »

Rédigé par Sabah Babelmin | Jeudi 18 Avril 2019



Samiha : « J’ai rencontré mon mari au lycée. Aujourd’hui, j’ai le cœur en miettes »
Je viens de découvrir l’infidélité de mon mari. J’ai 29 ans, mon mari en a 27 et nous nous sommes mariés depuis quelques années. Nous nous connaissons depuis le lycée et n’avons fréquenté personne d’autre. Nous avons deux enfants.

Nous étions sur le chemin de l’islam. Moi, voilée, j’ai arrêté le travail à ma première grossesse pour m’occuper de mon enfant puis du deuxième par la suite. Lui continuait ses études puis a commencé à travailler à la banque depuis deux ans.

J’ai vu mon mari changer récemment : il a arrêté la prière, changé de tenue vestimentaire plus « classe », plus élégante, avec des costumes vraiment chers... Il rentrait aussi de plus en plus tard. Comme c’était beaucoup trop pour moi, j’ai fouillé dans ses affaires mais je n’ai rien trouvé. Quand je lui posais des questions, j’avais le sentiment qu’il me mentait.

Un soir, j’ai réussi à aller sur son téléphone, habituellement bloqué par un code qu’il change souvent, et là c’est le drame : j’ai découvert les messages d’une autre femme, ses photos... Au réveil, il me dit qu’il avait prévu de mettre un terme à cette relation extra-conjugale mais que je l’avais démasqué avant.

En lui demandant de m’expliquer les raisons de cette trahison, il me dit qu’il n’a jamais profité de sa jeunesse (pas de sorties, pas de fêtes, pas d’autres filles), qu’il voulait faire des choses interdites en islam qu’il n’avait jamais fait et qu’il avait trop honte de m’en parler.

Il a fait la rencontre de sa maîtresse au travail. Auprès de ses collègues qui savaient qu’il était marié et avait deux enfants, il a commencé à dire à qui voulait bien l’entendre qu’il était séparé. Il a commencé à courtiser cette fille en l’invitant dans des restaurants très chers où il avait honte de m’y emmener, dit-il, à cause de mon voile ! Il est sorti en boîte avec elle, dans des bars à chicha et des afterwork où il prenait des cocktails avec de l’alcool... Il se rendait chez elle après le travail profitant du fait, en tant que cadre, que ses horaires sont flexibles et qu’il était donc difficile de le pister. Il avait oublié qu’il a une femme et deux enfants dont il ne s’occupait plus du tout.

Après avoir eu le cœur en miettes, j’essaie de me reconstruire pour mes enfants. J’ai commencé à chercher du travail. Pas facile avec mon voile mais, al hamdulilah, j’ai trouvé des petites missions pour m’en sortir. Mais je me sens trahie, détruite et j’ai perdu toute confiance en moi.

Je n’ai toujours pas pris de réelle décision. Dois-je rester pour reconstruire quelque chose de nouveau avec lui ? Dois-je rester surtout pour les enfants ? Car je serai partie sans enfants. Ou dois-je partir dès maintenant avec les enfants et essayer de tourner la page ?

Je précise que, depuis, il fait plein d’efforts, rentre à la maison directement après le travail et il est toujours à la maison le week-end. Il s’occupe désormais des enfants, pour le plus grand bonheur des petits qui sont super heureux. Mais moi, je suis perdue et pleure toute la journée.

Sabah Babelmin, psychanalyste

Chère Samiha,

Je vous remercie pour votre ton direct et authentique. Votre histoire est très émouvante. Malheureusement, le schéma que vous décrivez est assez courant. Deux jeunes se rencontrent vers l'âge de 17 ou 18 ans, s’aiment, se coupent du monde, font des projets, se marient, font des enfants et puis, après quelques années, l’un des deux se réveille et, comme pour rattraper le temps perdu, se comporte en adolescent, pour vivre tout ce qu’il n’a pas pu vivre à 17 ans, comme vous le décrivez très bien dans votre lettre.

Vous découvrez l’infidélité de votre mari et, ce qui me frappe et qui n’est pas toujours courant, c’est votre capacité de communiquer. Vous le démasquez et il vous raconte tout comme à une amie ou à une sœur. Ce devait être insupportable pour vous mais, en même temps, quelle confiance ! Car c’est vous la femme bafouée, trahie et non respectée. Mais cet homme a le mérite d’être clair, direct. Il vous avoue les raisons de sa trahison et surtout s’en excuse ! Et cela, je peux vous dire, n’est pas courant.

Il y a plein d’hommes qui mènent une double vie pendant des années, mentent à leurs femmes sans jamais la quitter mais en la traitant comme une mère qui assure l’intendance de la maison et des enfants. Ce n’est pas le cas de votre mari. Vous lui demandez de vous expliquer les raisons de cette trahison et il le fait en disant n’avoir pas profité de sa jeunesse. J’ai envie de vous dire que, malgré la difficulté de la situation et de la perte de confiance dont vous parlez, il y a de l’espoir à reconstruire avec cet homme et de le reconquérir. Qu’en pensez-vous ?

En plus, vous dites qu’il a changé son comportement, qu’il s’est repenti. Peut-être a-t-il mis fin à cette relation comme il vous l’a dit puisqu’il rentre tôt et s’occupe davantage de ses enfants qui sont très heureux de cette présence et de ce lien avec leur père.

Une autre question me taraude : quand votre mari invoque le voile comme frein pour vous emmener dans les lieux qu’il a fréquentés avec sa maîtresse, que veut-il dire ? Est-il gêné par votre port du voile ? Etait-ce votre décision, la sienne, ou une décision commune ? Ce serait intéressant de creuser un peu la question avec lui. Qu’en pensez-vous ? Il me semble très important de clarifier cette question de voile qui ne semble pas anodine non plus dans cette infidélité.

D’autres questions me viennent : est-ce-que vous avez toujours eu une vie sexuelle épanouie avec lui, même après la naissance des enfants ? Est-ce-que vous sentez que vous êtes devenue plus mère que femme ? Ce qui arrive souvent après la naissance des enfants.

Il y a le fait pour lui de vivre son adolescence avec une autre femme, libre, comme si vous n’étiez plus disponible comme femme, que vous n’aviez plus de temps à lui consacrer comme homme et qu’il est allé chercher cela ailleurs. Cela vous parle-t-il ?

Vous êtes blessée et vous avouez que, sans les enfants, vous seriez partie, ce qui est fait tout à fait légitime. Cependant, je vous invite à patienter, à réfléchir. Partir avec vos enfants pourrait se révéler très dur pour vous. Laissez-lui le bénéfice du doute, observez son comportement dans la durée et vous déciderez par la suite car il me semble que cette communication très positive entre vous pourrait vous aider à renouer avec votre couple conjugal.

Cela ne vous empêche pas de reconquérir votre féminité et votre place auprès de votre mari pour qu’il vous emmène aussi dans de beaux restaurants, dans tous les lieux qu’il a fréquentés avec cette autre femme. Il avoue que votre voile le gêne pour vous sortir, discutez en en profondeur avec lui. Et prenez une décision en conséquence. Bon courage.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com