Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Saint-Valentin : fêter l’amour n’est pas un péché, pour le mufti de Tunisie

Rédigé par Saphirnews | Mercredi 14 Février 2018



Le mufti de la République tunisienne Othman Battikh.
Le mufti de la République tunisienne Othman Battikh.
Fêter la Saint-Valentin, fête de l’amour célébrée le 14 février, est-elle contraire aux préceptes de l’islam ? Non, pour le mufti de la République tunisienne Othman Battikh qui a affirmé au journal Akher Khabar,

Fêter l'amour n'est pas un péché tant que « ça ne transgresse pas les bonnes mœurs », a-t-il affirmé, et ceci sans que cela ne signifie pour les musulmans célébrant la Saint-Valentin qu'ils embrassent le christianisme.

« Tout ce qui rapproche les gens les uns des autres et les réunit est quelque chose de bon et requis » en islam, a ajouté le dignitaire religieux, déplorant l'intolérance qu’une occasion de prôner l’amour suscite. « L'amour est une des valeurs de l'islam. L'islam, c'est l'amour d'Allah et aimer Allah, c'est aimer les autres », a-t-il indiqué.

Ce n'est pas la première fois qu'Othman Battikh fait une telle déclaration sur la Saint-Valentin. Le mufti déclarait déjà en 2013 qu'« il n'y a pas de mal si certains le fêtent sans pour autant dévier de la bonne morale ».

Lire aussi :
Non, Al-Azhar n'a pas retiré la Tunisie d'une liste de pays musulmans
Tunisie : les femmes peuvent désormais épouser un non-musulman