Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Points de vue

Réponse à ceux et celles qui disent que Mawlid est une innovation blâmable, bid’a

Rédigé par Amara Bamba | Dimanche 10 Novembre 2019



Réponse à ceux et celles qui disent que Mawlid est une innovation blâmable, bid’a
J’aime fêter la naissance du Prophète de l’islam. Ce jour-là, le soleil s’est levé radieux, dit-on. La Terre n’a pas connu mieux depuis ! Comme la naissance du Christ, celle de Muhammad fut célébrée dans les Cieux et sur Terre, disent les narrateurs musulmans.

Il y a des musulmans qui insultent le Mawlid. Ils combattent ce jour d’anniversaire et vont jusqu’à nous envoyer en Enfer rejoindre Satan.

Dans le monde d’aujourd’hui, leur attitude peut surprendre. Parce que, aujourd’hui, les nations fêtent l'anniversaire de l’indépendance. Dans notre monde d’applis, avec les calendriers électroniques, on fête l’anniversaire des gens qu’on aime. C’est une énergie positive. Une énergie nouvelle que le progrès permet à grande échelle. Gloire à Dieu qui a ouvert la porte du progrès ! Car un message d’anniversaire est un message d’Amour. J’avoue : je fête l’anniversaire de mes enfants et, franchement, ils adorent ce jour !

Savoir innover quand ça vaut le coup

Ceux qui méprisent le Mawlid sont d’un autre temps. Beaucoup sont scotchés aux débuts de l’islam, au VIIe siècle où personne ne fêtait l’anniversaire de personne. Ils disent : « Le Prophète n’a pas fêté son anniversaire. Ses compagnons ne l’ont pas fait. Donc c’est bid’a. » Puis ils sortent leur trousseau de clés, ils ouvrent l’Enfer et nous y envoient, direct. Hélas !

Ces gens oublient que le Prophète Muhammad n’a jamais tenu le Coran entre ses mains. Il n’en avait pas besoin ! Mais, après sa mort, les musulmans ont perdu 70 connaisseurs du Coran qui étaient des référents. Ce fut le drame de la bataille d’Al-Yamama, en 633, du temps du calife Abu Bakr. Les compagnons du Prophète en ont tiré la leçon. Ils ont fait ce que le Prophète avait le temps et les moyens de faire et qu’il n’a pas fait : ils ont compilé le Coran. Merci à eux, à leur intelligence dans l’innovation. Il faut innover quand ça vaut le coup.

Lire aussi : Innovation n’est pas toujours égarement ! Ce que la notion de bid'ah recouvre en islam

C’est bien d’imiter ce que Dieu donne de bon à autrui

Aujourd'hui, le Mawlid vaut aussi le coup. Ceux qui combattent le Mawlid ont peur de l’innovation. Ils ont raison d’avoir peur. Mais ils ont tort de laisser la peur aux commandes. En vérité, la peur est le pire des guides !

Ceux qui fêtent le Mawlid sont poussés par l’Amour. Ils ont raison d’aimer le Prophète. En vérité, l’Amour est le meilleur des guides !

L’on entend dire que le Mawlid est un mimétisme, une imitation de Noël. Drôle est cette idée de wahhabite en herbe qui hait le chrétien et le chiite. Car ces wahhabites construisent plein de mosquées, chez eux, en Arabie Saoudite comme ailleurs dans le monde. Partout, leurs mosquées ont des minarets. Or le Prophète n’a pas fait de minarets. Le minaret, c’est chrétien ! Est-ce bid’a pour autant ?

Quel mal y a-t-il à profiter du bien que Dieu fait à autrui ? Noël est un succès chrétien, un peu comme les minarets des mosquées. Excusez-nous d’en profiter pour honorer le Prophète. Savoir profiter du succès spirituel exige l’intelligence du cœur ! Or l'intelligence du cœur autant que le sentiment d’Amour sont en panne chez certains wahhabites. Certes, ils aiment le Prophète, mais ils maudissent les chants d’Amour qui s’élèvent au Mawlid pour l’Amour du Prophète !

A chacun sa manière d’aimer le Prophète ! Dieu l'a tant aimé qu'Il a mis autour de lui des femmes et des hommes aux tempéraments très variés afin que chacun puisse l'aimer à sa manière !

Alors, bonne fête de Mawlid à toutes et à tous !

Lire aussi : Ce qu'est le Mawlid ennabawi ou Naissance du Prophète