Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Ramadan-Pentecôte : musulmans et chrétiens, prions beaucoup les uns pour les autres

Rédigé par Henry Fautrad | Vendredi 18 Mai 2018



Ramadan-Pentecôte : musulmans et chrétiens, prions beaucoup les uns pour les autres
Parce que nous sommes croyants et quoique notre foi diffère en bien des points de doctrine, nous avons une conscience aigüe de notre rôle à jouer dans les sociétés contemporaines.

Souvent, lorsque nous nous rencontrons sur le marché, dans nos maisons ou à l’occasion d’un repas solidaire, nous aimons à nous souhaiter la paix et aussi la bénédiction de Dieu. Cette forme de fraternité, de communion spirituelle, oserais-je dire, n’est pas sans conséquences à l’égard des autres communautés humaines dont beaucoup de membres sont en recherche.

Notre prière et l’extension de nos échanges apportent beaucoup de fruits pour la société tout entière, car ils manifestent de la bonté et de l’amour qui sont comme un ciment social. Nous avons tous besoin de ce ciment de l’amour mutuel dans notre monde, c’est certain.

La rencontre interreligieuse, sous forme de conférence, de débat ou de recherche, n’est pas un « entre-deux » ni une confusion des genres en disant : « On est tous pareils. » Bien au contraire, la rencontre interreligieuse consiste à faire valoir une différence théologique ou spirituelle dont on a conscience et qui nous fait entrer dans un profond respect de ce que nous exposent d’autres croyants différents. Dès lors nous empruntons un chemin qui pose des questions à notre foi et à notre intelligence grâce au témoignage des autres. Ce questionnement, loin de nous entraîner au doute, va nous affermir dans une connaissance plus profonde de la Vérité qui est Dieu lui-même.

Au sommet de la rencontre des croyants se trouve la prière. Je ne parle pas seulement des rites de prière, mais d’un état d’esprit de la prière. C’est-à-dire une façon de s’adresser à Dieu de manière intérieure avec le cœur. Dès lors, il existe mille et une façons d’exprimer sa prière du cœur.

Je témoigne que je ne me sens pas complexé d’être profondément chrétien avec les musulmans. Je ne cherche pas à édulcorer la théologie chrétienne de la prière. Aussi, lorsque je prie pour les musulmans – et c’est de plus en plus souvent –, ma prière s’exprime alors avec ces mots :

Seigneur Jésus – Verbe de Dieu, Nous te confions tous nos frères et sœurs de tradition musulmane qui vivent dans différentes cultures de par le monde. Tu sais combien ils cherchent à renoncer à leur volonté propre pour devenir serviteurs de Dieu. Tu vois leurs actes de piété et leurs efforts à la recherche d’une voie droite et pure.
Donne-leur, Seigneur Jésus, par ton amour libérateur, la connaissance intime de ta Sagesse, la rencontre cœur à cœur avec toi, Chemin, Vérité et Vie, l’intelligence de ta révélation d’Alliance.
Enfin, donne-nous avec eux et l’humanité tout entière de réaliser l’unité du genre humain par les chemins du dialogue en vérité et du témoignage de la charité. Fais qu’embrasés du feu de ton Esprit, nous devenions tous saints comme le Père est Saint.


Lorsque vous lirez ces lignes, vous aurez commencé le mois de Ramadan et nous célébrerons la Pentecôte. A tous, je souhaite d’être remplis du Saint Esprit de Dieu.

*****
Henry Fautrad est prêtre au Mans dans les quartiers Sud et est délégué des relations islamo-chrétiennes dans la Sarthe.