Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Ramadan : Deschamps n’a « rien à ordonner » aux joueurs musulmans

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 27 Juin 2014



Le Ramadan approche. Alors que le mois de jeûne débute le week-end du 28 et 29 juin, la question du jeûne se pose pour les joueurs musulmans encore en lice au Mondial.

Au sein de l’équipe de France, qualifiée pour les huitièmes de finale, plusieurs joueurs sont concernés à l’instar de Karim Benzema, Moussa Sissoko ou Bakary Sagna. Lors d’une conférence de presse, mercredi 25 juin, Didier Deschamps a été interrogé sur la capacité physique des joueurs qui désireraient jeûner. « Ce sont des sujets sensibles, délicats. Je n’ai rien à ordonner. On respecte les religions de tout le monde, les joueurs ont l’habitude. Chacun s’adaptera à la situation », a expliqué le sélectionneur des Bleus.

Dans les faits, les joueurs musulmans ont la possibilité de reporter leur jeûne en vertu de l'avis religieux stipulant que toute personne effectuant un voyage a le droit de s'abstenir de jeûner.

Ils peuvent également choisir de suivre le Ramadan durant la compétition sportive. Dans ce cas, sous la chaleur du Brésil, leur mental sera déterminant. Beaucoup de joueurs algériens ou nigérians, également qualifiés pour les huitièmes, devraient opter pour cette option.

D’autres joueurs musulmans d’équipes européennes ont choisi de ne pas jeûner comme Mesut Özil, un joueur d’origine turque de l’équipe allemande ou le Belge Nacer Chadli qui a expliqué qu’il était « hors de question de suivre le Ramadan pendant les entraînements et les matchs ».

Le choix de jeûner ou pas pour ces athlètes de haut niveau est avant tout personnel.

Lire aussi :
Ramadan 2014 : conseils aux musulmans de France
Coupe du monde 2014 : quand le Ramadan se mêle au football