Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Politique

Ramadan/Coronavirus : Macron acte la prolongation du confinement jusqu'au 11 mai, après le début du jeûne

Rédigé par Benjamin Andria | Lundi 13 Avril 2020 à 20:35

           

C'est le troisième discours officiel qu'Emmanuel Macron a prononcé, lundi 13 avril, depuis le début de la crise sanitaire. Le président a annoncé la prolongation du confinement jusqu'au 11 mai au moins mais cette date « ne sera possible que si nous continuons à être civiques et responsables ».



Ramadan/Coronavirus : Macron acte la prolongation du confinement jusqu'au 11 mai, après le début du jeûne
Le confinement est, à ce jour, la solution la plus efficace pour freiner la propagation de l’épidémie du Covid-19, ne cesse de marteler les autorités. « Le seul moyen d’agir efficacement », a assuré Emmanuel Macron lundi 13 avril. C’est donc sans surprise que le président de la République a annoncé le prolongement des mesures de confinement, en vigueur en France depuis le 18 mars, pour une durée d’un mois, jusqu’au lundi 11 mai au moins.

Le mois du Ramadan débutera bel et bien sans possibilité d'organiser des rassemblements familiaux ou religieux.

Lire aussi : Ramadan 2020 : le CFCM annonce la date « très probable » du début du jeûne en France

« Les résultats sont là, plusieurs régions ont pu être épargnées, les entrées en réanimation diminuent », a signifié le président, saluant, au-delà des soignants et des travailleurs en première et deuxième ligne, « cette troisième ligne » composée de Français lambda qui, par leur « civisme », ont contribué à ne pas aggraver la situation en restant chez eux.

« Plus (les règles) seront respectées, plus nous sauverons des vies », a-t-il martelé. « Le lundi 11 mai ne sera possible que si nous continuons à être civiques, responsables et que si la propagation du virus a effectivement continué à ralentir. »

La réouverture des écoles placée en priorité

La levée du confinement sera progressive, a indiqué Emmanuel Macron, précisant que la réouverture des établissements scolaires - mais pas des universités - sera prioritaire, avec une organisation qui devra être revue.

Les commerces considérés comme non-essentiels comme les restaurants, les établissements culturels et les lieux de divertissement seront encore fermés à ce stade. La situation sera évaluée « chaque semaine » après le 11 mai, à l'exception des grands événements et festivals rassemblant du monde qui ne seront pas possibles avant au moins mi-juillet. Par ailleurs, les frontières avec les pays non-européens resteront fermées jusqu'à nouvel ordre.

Après le 11 mai, les personnes présentant un symptôme devraient pouvoir bénéficier de tests afin de mieux contenir la propagation du coronavirus, promet le président. Aussi, des masques seront également disponibles pour la population à partir du 11 mai. L'usage des masques pourrait être rendu obligatoires dans certaines situations, comme dans les transports en commun. Ceci sera précisé dans le cadre un plan stratégique qui sera présenté prochainement.

« Nous aurons plusieurs mois à vivre avec le virus », a-t-il prévenu. En date du lundi 13 avril, le bilan humain du Covid-19 en France s'établit à près de 15 000 morts en France.

Lire aussi :
Coronavirus en France : la création de carrés musulmans, une nécessité face à l'urgence
Diagnostiquer le Covid-19 : ce qu’il faut savoir sur les tests
« Nous sommes en guerre » contre le coronavirus : Emmanuel Macron serre la vis, zoom sur ses principales annonces