Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Ramadan

Ramadan 2020 sous confinement : les prières du tarawih à domicile en cinq questions

Rédigé par | Mardi 21 Avril 2020 à 13:05

           

Face à la pandémie de Covid-19, les musulmans de France et d’ailleurs se résolvent à accomplir les prières nocturnes du tarawih à leur domicile plutôt que dans les mosquées. Si ces prières, qui rythment les soirs du mois du Ramadan, sont effectuées en temps normal en groupe dans les lieux de culte musulmans, elles étaient à l’origine accomplies individuellement. Comment les accomplir et selon quelles modalités ? Le point avec Azzedine Gaci, recteur de la mosquée de Villeurbanne et porte-parole du Conseil théologique des imams du Rhône (CTIR), pour qui « le confinement va redonner aux tarawih du mois de Ramadan leur vrai statut ».




Saphirnews : Pouvez-vous rappeler le statut des prières du tarawih en islam et ce que dit la tradition islamique de leur caractère méritoire ?

Azzedine Gaci : Les prières nocturnes du tarawih effectuées durant le Ramadan ne sont pas obligatoires en islam mais sont très fortement recommandées et très méritoires. Selon un hadith rapporté par Bukhari et Muslim, le Prophète Muhammad, que la paix soit sur lui, dit : « Qui veille durant le Ramadan avec foi et comptant sur la récompense de Dieu, tous ses péchés antérieurs lui seront pardonné. »

Tout savoir sur les dates de début et de fin du Ramadan ici

Avec le confinement, les rassemblements religieux ne sont plus possibles. Comment les tarawih peuvent-elles être accomplies à domicile ?

Azzedine Gaci : On peut faire tarawih en groupe ou individuellement. A l’origine, ces prières surérogatoires étaient accomplies individuellement à l’époque du Prophète.

Cette année, les musulmans de France n’auront pas d’autres choix que d’accomplir ces prières nocturnes chez eux. D’ailleurs, dans certaines écoles de droit musulman et notamment l’école malikite, il est recommandé de faire les tarawih chez soi, avec sa famille. Finalement, le confinement va redonner aux tarawih du mois de Ramadan leur vrai statut, à savoir des prières surérogatoires, très méritoires et qui devraient s’effectuer seul ou en famille, à la maison.

Les tarawih s’accomplissent entre la prière du ‘icha et la prière de fajr, la première prière quotidienne de la journée. Le nombre de cycles (raka’ât) varie entre 8 et 22, mais la plupart des hadiths du Prophète soulignent que les tarawih doivent s’effectuer en huit cycles, auxquels il faut ajouter la prière du ‘icha (quatre cycles), la prière de chafa’ (deux cycles) et la prière de witr (un cycle), soit en tout et pour tout 15 cycles.

Ramadan 2020 sous confinement : les prières du tarawih à domicile en cinq questions

La pratique de ce rite dans les mosquées va très souvent de pair avec au moins une récitation complète du Coran par l'imam. Le fait de ne connaître par cœur que très peu de sourates du Livre sacré est-il un problème dans l'accomplissement des tarawih ? Peut-on lire le Coran pour faire ces prières ?

Azzedine Gaci : Ces prières durent en moyenne une heure quand elles sont faites à la mosquée. Elles peuvent durer plus longtemps quand le musulman les accomplit chez lui.

Certaines personnes profitent de ces prières nocturnes pour clôturer la lecture du Coran mais ceci n’est pas une obligation. Le musulman peut lire une ou plusieurs sourates (chapitres) du Coran. Il peut se contenter de lire et de répéter les petites sourates s’il n’en connait pas beaucoup. Il peut aussi lire des sourates ou des passages du Coran en tenant le Livre saint du dans ses mains car il s’agit, en définitive, d’une prière surérogatoire.

Peut-on accomplir ces prières en suivant les prières d'un imam diffusées sur les réseaux sociaux ou à la télévision ?

Azzedine Gaci : Non. La question a été traitée récemment par certains conseils de jurisprudence (fiqh), notamment par le Conseil européen de la fatwa et de la recherche.

Certains juristes l’autorise à titre personnel mais la quasi-totalité des savants sont d’avis que le musulman ne peut pas accomplir des tarawih en suivant un imam sur les réseaux sociaux ou à la télévision, que l’imam soit dans une mosquée ou chez lui et qu’il s’agisse d’un live ou d’une rediffusion. En effet, la proximité de l’imam et le regroupement des fidèles en un même lieu est obligatoire.

Cela étant, le mois du Ramadan est une occasion pour se couper temporairement de la télévision et des réseaux sociaux pour prier en famille, avec ses enfants et cheminer tous ensemble sur le chemin de Dieu.

Quels conseils adressez-vous aux musulmans pour profiter pleinement des mérites du mois du Ramadan tout en restant chez soi ?

Azzedine Gaci : Dans un monde en proie à une crise éthique et économique sans précédent et un quotidien si difficile, si tourmenté et si insoutenable, le jeûne du mois du Ramadan vient à point nommé pour renouer avec sa famille et se réconcilier avec Dieu.

Prier avec amour, lire le Coran avec méditation et se souvenir de Dieu à travers le dhikr (invocations), telles sont les activités spirituelles essentielles auxquelles nous invite le mois béni du Ramadan, sans oublier bien sûr de répondre à l’appel des pauvres, des nécessiteux et plus généralement de toutes celles et ceux dont les visages sont marqués par les difficultés de la vie. Faites attention à vous et restez chez vous pour sauver des vies.

Pour être tenu-e-s informés de l'actualité du Ramadan et du fait musulman, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter !

Lire aussi :
Face au coronavirus, préparons-nous à vivre autrement le mois béni de Ramadan 1441
Ces mois sacrés du calendrier islamique dont le Ramadan ne fait pas partie

Et aussi :
Le jeûne du Ramadan, une pratique compatible avec le Covid-19 ?


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur