Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Ramadan 2019 : un deuxième iftar à la Maison Blanche avec Donald Trump

Rédigé par Benjamin Andria | Mardi 14 Mai 2019



Ramadan 2019 : un deuxième iftar à la Maison Blanche avec Donald Trump
Donald Trump a renoué, depuis l’année dernière, avec la tradition présidentielle d’accueillir des musulmans pour un dîner de rupture du jeûne à la Maison Blanche. Un iftar a été organisé, lundi 13 mai, en présence de membres musulmans de son administration, d’ambassadeurs et de diplomates des pays à majorité musulmane.

Pour l’occasion, Donald Trump a adopté un ton plus conciliant envers les musulmans, décrivant le mois du Ramadan comme « une période de charité, de générosité » et de prière pendant laquelle « les personnes unissent leurs forces dans la quête de l’espoir, de la tolérance et de la paix » et que « c’est dans cet esprit » que l’iftar à la Maison Blanche a été organisé.

« Nous sommes déterminés à mettre fin aux maux du terrorisme et de la persécution religieuse pour que tout le monde puisse pratiquer leur culte sans peur, prier sans danger et livre selon la foi qui traverse leur cœur », a affirmé le président.

« Ce soir, nos pensées vont également à tous les croyants qui ont enduré beaucoup d’épreuves et de difficultés ces dernières semaines. (…) Nos cœurs sont remplis de douleur pour les musulmans tués dans leurs mosquées en Nouvelle-Zélande, comme les chrétiens, juifs et autres enfants de Dieu tués au Sri Lanka, en Californie et à Pittsburgh », a fait part Donald Trump, qui a « remercié Dieu que l’Amérique soit un lieu fondé sur la conviction que les citoyens de toutes les confessions peuvent vivre ensemble en sécurité et en liberté ».

Les tensions entre l’administration Trump et les communautés musulmanes n’ont pas pour autant disparu avec l’iftar, auquel de nombreux leaders n’ont pas assisté, dénonçant la rhétorique islamophobe du président.

Lire aussi :
« Not Trump’s Iftar », le pied-de-nez des musulmans américains face à l'iftar de Donald Trump