Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Racisme : le Ku Klux Klan recrute avec des bonbons

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 17 Juillet 2014



Stupéfaction pour les habitants de la Caroline du Sud, aux Etats-Unis. En se réveillant dimanche 13 juillet, certains d’entre eux ont trouvé des sacs déposés devant leurs maisons. A l’intérieur, ils ont trouvé des bonbons, accompagnés d’un tract sur lequel était inscrit « Sauvez notre pays – Rejoignez le Klan ».

A Atlanta, en Géorgie, des habitants ont trouvé sur leur voiture des tracts qui dénoncent la « dangerosité des Noirs », et le même appel à « sauver le pays » et à « joindre le Klan ». Autrement dit, le Ku Klux Klan (KKK), une organisation officiellement disparue depuis 70 ans, qui prône la suprématie des Blancs.

Un numéro de téléphone inscrit sur le prospectus renvoie directement vers la « Klan hotline ». « Soit un homme, rejoint le Klan ! L’immigration illégale détruit l’Amérique », peut-on entendre sur la boîte vocale. Après avoir évoqué des problèmes liés aux questions d’immigration, le message se termine par : « Souvenez-vous toujours, if ce n’est pas blanc, ce n’est pas bien. White power. »

Robert Jones, le « klaliff impérial » de la section, a contacté Fox Carolina et a expliqué qu’il s’agissait d’une opération de recrutement, comme ils en mènent trois fois par an, et que ce n'était pas une nouveauté. Il a aussi déclaré que le KKK a collecté 20 000 dollars en une journée avec la hotline et que de nombreuses personnes semblent vouloir joindre sa cause.

Le « klaliff » en a profité pour expliquer que le KKK n’était pas une organisation haineuse, mais une organisation pour les droits civils qui se réfère à la Bible. Selon lui, « Dieu est l’auteur de la ségrégation. C’est lui qui a créé une frontière de couleur ».

De tels propos discriminatoires ne sont pas punis aux Etats-Unis, le 1er amendement garantissant la liberté d’expression. En plein débat sur l’immigration, plusieurs mouvements d’extrême droite connaissent une recrudescence spectaculaire.

Lire aussi:
Un leader du Ku Klux Klan surpris en plein acte avec un prostitué noir




Loading