Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Quimper : après un troisième refus de permis, l'extension d'une mosquée abandonnée

Rédigé par Imane Youssfi | Lundi 18 Septembre 2017



Quimper : après un troisième refus de permis, l'extension d'une mosquée abandonnée
Après un troisième refus de la municipalité concernant une demande de permis de construire, l'Association culturelle et cultuelle turque abandonne son projet d'extension d'une mosquée sur le site la route de Douarnenez, à Quimper. L'association annonce qu'elle va s'occuper de travaux de mise aux normes sur son lieu de culte déjà existant.

Pour justifier son refus, le maire LR Ludovic Jolivet a expliqué s'être « appuyé sur l'avis négatif de l'architecte des Bâtiments de France ». Il aurait considéré que l'extension entraînerait « une rupture avec le vocabulaire architecte du contexte local » , rapporte Ouest France.

« On ne veut pas faire de procès d'intention. Si le maire a estimé que le projet ne pouvait se faire comme nous le demandions, on respecte sa décision. Depuis trente ans, nous travaillons en bonne intelligence avec la municipalité dans le respect du cadre légal, mais aussi en nous intégrant dans le tissu socio-économique, associatif et culturel breton », a déclaré Ali Dere, qui préside la mosquée. « Cette décision n'empêchera pas de nouveaux projets d'être élaborés et soumis en toute transparence au contrôle des services concernés », a-t-il ajouté.

Ali Dere s'est fixé comme priorité de remettre aux normes le lieu de culte déjà existant, notamment « en matière de sécurité et pour les personnes handicapées ». Il se veut rassurant : « Moi, je suis pour que les gens vivent mieux, en confiance. Si des Quimpérois ont des inquiétudes par rapport à la mosquée, qu'ils viennent me voir et on discutera ».

En 2014, un mouvement d'extrême droite avait manifesté devant la mairie de Quimper pour exprimer son opposition au projet construction d'une mosquée.

Lire aussi :
Quimper : ils prient au cinéma, la police intervient avec des fusils d’assaut