Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

« Qui a peur de l'Islam ? », le documentaire de JPL mène un responsable musulman à la démission

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 16 Septembre 2010



« Qui a peur de l'Islam ? », le documentaire de JPL mène un responsable musulman à la démission

« Qui a peur de l'islam? » Le documentaire diffusé sur France 4, vendredi 10 septembre, ne cesse de faire parler de lui à Roubaix, là où les premières heures de tournage ont été réalisées.

John-Paul Lepers, le réalisateur, a eu l'idée d'aller à la rencontre de musulmans ordinaires, pour parler de sujets parfois hautement sensibles.

Les jambes croisées dans la salle de prière de la mosquée Abu Bakr, il engage la discussion avec trois ou quatre fidèles de la mosquée, parmi eux Rachid Gacem, le trésorier de l'association de la mosquée, qui dira défendre « la loi divine dans les pays musulmans », approuvera la lapidation, et à une question posée par le journaliste, répondra tout bonnement par la logique de son raisonnement : « Si la France devient un pays musulman, forcément, la charia sera appliquée. »

Des propos qui lui auront valu, cinq jours plus tard, de déposer sa démission, après la horde de protestations qui s'est soulevée contre ces propos, jugés « irresponsables » par le président du collectif des associations musulmanes de Roubaix, Rachid Sahri.

L'intégralité de la vidéo est disponible ici.

A la suite de la polémique, le trésorier a annoncé sa démission dans un long mea culpa, que nous publions dans son intégralité ci-dessous :

« L'erreur est humaine », aujourd'hui je sais que j'ai fait une erreur, j'ai tenu des propos qui étaient hors de ma portée, qui ont été retirés de leur contexte et utilisés à contre-sens, comme savent si bien le faire les journalistes expérimentés dans la manipulation intellectuelle visant à nuire aux auteurs.

En mon nom et au nom de mes valeurs citoyennes, morales et éthiques, en témoignent mon engagement et mon implication dans la participation de notre mosquée aux journées du patrimoine, mon rôle de relais s'inscrivant naturellement dans le cadre de la politique de notre de ville qui est le « vivre ensemble » avec des associations telles que la Solidarité et la Condition Publique et mon rôle de représentant de notre mosquée au sein de l'association Roubaix espérance qui réunit des Français de toute confession pour dialoguer dans le respect des convictions, je condamne, sans ambigüité et fermement les propos que j'ai tenus concernant la lapidation et les mains coupées, ceux-ci ont été dits dans un contexte d'euphorie, de naïveté et surtout avec un grand manque de connaissances théologiques, je le reconnais.

J'insiste sur le fait qu'à ce jour et de par cette expérience négative cela me servira longtemps de rappel et que tout sujet n'est pas systématiquement à la hauteur de mes connaissances.

Ces propos regrettables, choquants et contraires à mes valeurs m'ont profondément touché lors de leur diffusion, je tenais donc par cette occasion à transmettre mes sincères excuses à mes proches qui ne m'ont pas reconnu, à mes concitoyens ainsi qu'à la communauté musulmane pour le tort occasionné et le préjudice subi, cette interview ne s'inscrit en aucun cas dans mes valeurs citoyennes et confessionnelles.

Je tenais à vous préciser que mon rôle au sein de la mosquée Abu Bakr se limitait à la communication et à la garantie du respect des voisins. J'ai failli dans ma communication et je me suis fait berné par un journaliste chevronné. J'en assume toute ma responsabilité. C'est pourquoi j'ai posé ce jour ma démission au Conseil d'administration. Elle a été acceptée unanimement.

Je vous prie encore d'agréer mes profondes et sincères excuses.

Rachid Gacem
Un Français parmi tant d'autres. »





Loading