Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

 


Sur le vif

Présidentielle 2022 : des appels à manifester en masse contre l'extrême droite à l'Élysée

Rédigé par Lionel Lemonier | Vendredi 15 Avril 2022 à 19:00

           

De nombreuses associations, collectifs et syndicats appellent à manifester contre l'extrême droite ce samedi 16 avril dans toute la France.



Si les résultats du premier tour de l’élection présidentielle 2022 ont laissé un certain nombre d’électeurs groggys ou affolés, d’autres ont très rapidement ressenti le besoin de se remobiliser contre les dangers d’une arrivée possible de Marine Le Pen à l’Élysée.

« Aujourd’hui et demain, contre le fascisme et contre le racisme ! » L’appel de la Marche des solidarités publié sur Facebook est très clair. « D’où que l’on vienne, où que l’on soit né·e·s, d’Ukraine, de Syrie, du Soudan, du Mali ou de France, notre pays à nous s’appelle Solidarité. Alors, dans chaque quartier, dans chaque village, dans chaque ville, entrons en résistance ! »

« Voilà le début de la riposte : des manifestations ont lieu dans tout le pays. Elles font suite à un premier tour des élections présidentielles où plus de 10 millions d’électeurs et électrices ont voté pour des candidat.e.s parlant de "préférence nationale", "d’islamisation de la société", de "remigration". Ces discours font des immigré.e.s, des musulman.e.s, des jeunes Noirs et Arabes, les ennemis à expulser. Ils légitiment toutes les régressions sociales au nom de la défense de "la Nation" », précise-t-on dans un billet paru sur un blog Médiapart. « Il faut tout faire pour que pas une voix ne s’ajoute à ces 10 millions d’électeurs et électrices. C’est le premier enjeu de notre mobilisation. Le fascisme n’est pas une option, pas un jeu. C’est un poison mortel pour toute la société. »

Une vingtaine de manifestations sont prévues et présentées sur le site de la Campagne antiracisme et solidarité. « L’urgence, aujourd’hui, c’est d’affirmer collectivement la force des idées et des valeurs qui nous rassemblent. Elles sont constitutives de la démocratie et totalement incompatibles avec la haine, la xénophobie, la démagogie nationaliste et la mise en opposition de tous contre tous que portent les mouvements d’extrême droite », explique la Ligue des Droits de l’Homme (LDH), qui a publié un « appel unitaire à rassemblements le samedi 16 avril partout en France et à Paris à 14h place de la Nation » pour refuser de voir l’extrême droite, « forte d’un niveau de voix jamais atteint », accéder au pouvoir.

Près de 70 organisations ont rejoint l'appel qui a pour slogan « Contre l’extrême droite et ses idées, pas de Marine Le Pen à l’Élysée » comme la Cimade, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP), SOS Racisme, la Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), l'Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF) et l'Union juive française pour la paix (UJFP), de même qu'Emmaüs et Greenpeace.

Des syndicats font aussi partie des signataires comme la FSU et la CGT, représentée par son syndicat des médias qui veut aussi « mener la bataille sociale pour le salaire, l'emploi et la sécurité sociale ».

Les organisations étudiantes ont également annoncé leur participation. « Aucune voix pour la haine, aucune voix pour Le Pen », clame la Fage. Attachée à « la démocratie et à ses valeurs humanistes, républicaines et européennes », la Fédération des associations générales étudiantes « appelle la jeunesse à se mobiliser le dimanche 24 avril pour faire barrage à Marine Le Pen. Cet appel n’implique ni adhésion au programme du Président sortant, ni approbation de son bilan pour les jeunes ces cinq dernières années. »

Mise à jour samedi 16 avril : Près de 23 000 personnes ont manifesté à travers la France dont 9 200 à Paris, selon les autorités. Les organisateurs revendiquent, quant à eux, quelque 150 000 manifestants dont 40 000 dans la capitale.

Lire aussi :
Claude Dargent : « Le fait de pratiquer une religion pousse à participer aux élections »
Quelle consigne de vote des représentants religieux pour le second tour ?
Présidentielle 2022 : Macron doit muscler sa jambe gauche !
Présidentielle 2022 : chez les musulmans, la tentation Mélenchon