Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Pour la Grande Mosquée de Paris, « il n’existe pas de tenue religieuse définie et obligatoire en islam »

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 24 Octobre 2022 à 11:00

           


Pour la Grande Mosquée de Paris, « il n’existe pas de tenue religieuse définie et obligatoire en islam »
Après les mosquées du Rhône, la Grande Mosquée de Paris, qui a récemment célébré le centenaire de la pose de sa première pierre,, s’est fendu d’un communiqué pour dénoncer les « incidents relatifs au port de signes religieux » dans plusieurs établissement scolaires en France.

Rappelant que « la loi interdisant le port de signes religieux ostensibles à l'école doit être, ni plus, ni moins, respectée par tous », l’institution estime que « le strict respect de la loi ne saurait cependant être appliqué sans la recherche constante du dialogue avec notre jeunesse, en évitant toute situation d’exclusion ou d’affrontement ».

Pour la Grande Mosquée de Paris, « il n’existe pas de tenue religieuse définie et obligatoire en islam ». En ce sens, la jeunesse musulmane est invitée « à comprendre que la foi et les principes de notre religion ne s’incarnent pas et ne se résument pas dans un habit : l’islam n’enseigne ni la contrainte, ni l’ostentatoire mais bien la liberté, la décence dans le comportement et le respect de l’autre ».

Si les dernières statistiques communiquées par le ministère de l'Éducation nationale sur les atteintes à la laïcité, « nous montrent que son traitement médiatique est surdimensionné », « elles nous obligent cependant à trouver de nouvelles solutions et, notamment, à faire œuvre d’une pédagogie renforcée et positive sur la laïcité ».

Lire aussi :
Emmanuel Macron au centenaire de la Grande Mosquée de Paris pour célébrer « un havre de paix né d’une tempête de l’Histoire »
Des atteintes à la laïcité à l’école stables sauf celles liées au port de signes religieux, Pap Ndiaye réagit
Voile à l'école : les mosquées du Rhône dénoncent des « comportements provocateurs et irresponsables »