Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Philippines : une paix historique signée avec ses rebelles musulmans

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 28 Mars 2014



Le gouvernement philippin et le Front moro islamique de libération (MILF) ont signé, jeudi 27 mars, un accord de paix historique qui doit mettre fin à 30 ans de conflit qui a fait plus de 150 000 victimes dans le pays.

Selon les termes de l'accord, les rebelles musulmans acceptent de déposer leurs armes tandis que l'Etat philippin leur accorde l’autonomie dans une région du sud des Philippines où vivent principalement les musulmans appelés Moros.

« Cet accord détaillé sur Bangsamoro (une région située sur l’île de Mindanao, ndlr) couronne notre combat », a déclaré Mourad Ebrahim, le chef du MILF. Les dirigeants de ce mouvement seront à la tête d’une autorité provisoire sur la région avant la tenue d’élections régionales en 2016.

Bangsamoro, qui recouvre 10 % de l'archipel philippin, percevra directement 75 % des taxes et impôts et 75 % des revenus de l'exploitation des ressources naturelles. Elle disposera de son Parlement et de sa police mais laissera les prérogatives de défense, des affaires étrangères, de monnaie et de citoyenneté à l'Etat. Le nouveau pouvoir sera laïc et la loi islamique ne s'appliquera qu'aux musulmans et seulement pour les affaires civiles.

Le Front moro de libération nationale (MNLF) dont le MILF est issu après une scission dans les années 1970, s'est félicité de l'accord visant à créer la région autonome. Le groupe rebelle a été à l'origine de l'attaque sanglante de Zamboanga, une ville d'un million d'habitants située sur la province insulaire de Mindanao, en septembre 2013. Elle avait été lancée pour protester contre un accord préliminaire de paix signé en 2012 entre le MILF et le gouvernement philippin.

Lire aussi :
Typhon aux Philippines : pire que le séïsme d'Haïti
Philippines : l’accord de paix avec les rebelles musulmans enterré ?
Les Philippines s'engagent vers une paix durable avec les musulmans