Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Philippines : un attentat à la bombe contre une mosquée fait deux morts

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 30 Janvier 2019



Philippines : un attentat à la bombe contre une mosquée fait deux morts
Trois jours après l’attentat à la bombe perpétré dimanche 27 janvier contre une église catholique de l’île philippine de Jolo, faisant 21 morts et une centaine de blessés, une mosquée de Zamboanga, ville du sud-ouest de l’île de Mindanao, a été la cible d’une attaque mercredi 30 janvier. L’explosion a fait deux morts et quatre blessés, selon les informations officielles de la police locale qui n’a pas encore précisé si les deux événements sont liés ou non.

Lire aussi : Philippines : un référendum lancé sur la création d’une région autonome musulmane

C’est vers minuit que l’explosion a retentit dans une mosquée où des musulmans se reposaient. Selon la police, les auteurs de l’attentat ont d’abord détruit l’éclairage public devant la mosquée avant d’y lancer une grenade dont des restes ont été retrouvés sur les lieux de l’explosion.

Salvador Panelo, porte-parole du président Rodrigo Duterte, a rassuré les habitants de Mindanao que le gouvernement « garantira leur sécurité » et fournira les soutiens dont ils ont besoin. Selon lui, ces attentats à répétition représentent un « défi de taille pour la capacité du gouvernement à assurer la sécurité des habitants de Mindanao ». Il a également appelé les locaux à ne pas se laisser « intimidés » par ces attaques et a encouragé tout un chacun à signaler toute activité suspecte pour éviter que de tels drames ne se reproduisent.

« La quête de la paix et du progrès par le peuple de Bangsamoro ne sera pas entravée par des obstacles placés sur son chemin », a indiqué Salvador Panelo, avant d’ajouter que « le mouvement en faveur du changement du visage de Mindanao et des conditions oppressives qui affectent son peuple doit aller de l’avant malgré ces actes de terrorisme ».