Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Pékin Express lâché par ses partenaires

Rédigé par La Rédaction | Mardi 29 Avril 2014



Les audiences des deux premiers épisodes de la saison 10 de Pékin Express ont été décevantes pour la chaîne. Elle fait face à un appel au boycott contre ce programme lancé par des associations humanitaires qui dénoncent qu’une partie du jeu ait été tournée en Birmanie, théâtre de massacres contre les minorités ethniques, notamment rohingya.

M6 espère une hausse de l’audience pour le 3e épisode qui sera diffusé mercredi 30 avril. Mais la mobilisation sur le Web contre l’émission ne se tarit pas. Un nouveau coup dur est venu perturbé les producteurs de Pékin Express : plusieurs entreprises, présentées sur le site de la chaîne comme leurs partenaires, ont choisi de ne plus être associées à l’émission dont l’image est ternie par son indifférence affichée face au sort des minorités.

H&M est le premier des partenaires à avoir mis fin à ce partenariat. En réponse au mail d’une internaute vilipendant leur choix d’être partenaire d’une émission tournée dans un pays où un génocide se déroule, la marque s’en est dissociée, rapporte le blog Al Kanz. « En réalité des vêtements ont été prêté au présentateur de l’émission Stéphane Rotenberg, pour l’habiller, mais cela ne fait pas de nous des partenaires de l’émission. Par conséquent, nous avons demandé le retrait immédiat de notre logo afin d’éviter toute confusion », écrivait H&M vendredi 25 avril.

Déjà empêtrée dans l’affaire de l'effondrement d’un l'immeuble de confection Rana Plaza au Bangladesh, l’entreprise suédoise a jugé nécessaire de faire retirer son logo du site de Pékin Express.

A sa suite, quatre autres sociétés - Bolywood Sari, Twins for Peace, Eleven Paris et Sari City - ont également annoncé avoir demandé le retrait de leur logo du site de M6 en expliquant ne pas avoir connaissance que Pékin Express serait tourné en Birmanie. Face à ces désistements en cascade, la chaîne a alors choisi de fermer la page « partenaires » de son site, constate-t-on par ce lien.

Par cette position, elle accentue la rupture avec une partie des téléspectateurs, qui attendent bien plus que sa réponse qui avait été de dire qu’elle se contentait de jouer un rôle de « divertissement ».

Lire aussi :
Pékin Express en Birmanie : lettre ouverte à M6 et Stéphane Rotenberg
Démarrage difficile pour Pékin Express en Birmanie face au boycott
La grogne monte contre M6 et Pékin Express en Birmanie




Loading










Votre agenda