Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Pakistan : abandon des charges contre Rimsha

Rédigé par La Rédaction | Mardi 20 Novembre 2012



Enfin, le soulagement pour Rimsha. La justice pakistanaise a abandonné, mardi 20 novembre, les charges pesant contre cette jeune chrétienne accusée d'avoir brûlé des versets du Coran et qui risquait pour cela la prison à vie en vertu des lois sur le blasphème en vigueur dans le pays.

L’histoire de cette Pakistanaise, , âgée d’environ 14 ans, et analphabète, avait fait le tour de la planète. La communauté internationale s’était émue de son sort après qu’elle fut arrêtée par la police, mi-août, pour avoir, selon les témoignages de voisins, brûlé des pages sur lesquelles se trouvaient des versets du Coran. Mais, deux semaines après son emprisonnement, un imam, accusé d’avoir lui-même introduit les feuilles brûlées pour « expulser » les chrétiens du quartier, était arrêté et, une semaine plus tard, la jeune fille avait pu être libérée sous caution.

Finalement, le haut tribunal d'Islamabad a notifié « une fin de non-recevoir » face aux accusations dont elle était la cible. « Cette décision historique va dissuader les gens de proférer de fausses accusations les uns contre les autres », a commenté à l'AFP Paul Bhatti, ministre de l'Harmonie nationale, responsable des relations entre la majorité musulmane sunnite et les minorités, notamment chrétiennes.

Le cas de Rimsha avait relancé le débat sur la loi sur le blasphème dans le pays. « Cette décision enverra aussi une image positive du Pakistan à l'étranger, que la loi s'applique à tous sans discriminations et que la société s'est levée pour défendre la justice et la tolérance », a jugé M. Bhatti. Son frère Shahbaz, alors ministre des Minorités, avait été assassiné l'an dernier après avoir suggéré une réforme de cette loi.

Aujourd’hui, Rimsha peut savourer sa liberté mais des menaces de mort pèsent toujours sur elle et sa famille. Et l'avocat de son accusateur a prévenu qu'il allait faire appel. « Nous sommes prêts à aller jusqu'à la Cour suprême », a ainsi indiqué Me Rao Abdur Raheem.

L’imam soupçonné de l’avoir piégée est également en liberté. La justice l’a libéré sous caution, le mois dernier. Le flou subsiste encore sur le stratagème qu’il aurait monté pour faire arrêter la jeune fille.

Lire aussi :
Pakistan : Rimsha, enfin libre ! (vidéo)
Pakistan : l’adolescente emprisonnée pour blasphème, piégée par un imam ?
Pakistan : Rimsha, libérée sous caution




Loading