Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Noël : le Pape François prie pour la paix dans le monde

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 26 Décembre 2013



Le pape François a prononcé, mercredi 25 décembre, sa première bénédiction « urbi et orbi » de Noël, correspondant pour les chrétiens à la naissance de Jésus. Une foule compacte de 70 000 fidèles avaient fait le déplacement pour l’entendre s’exprimer depuis le balcon de la Basilique Saint-Pierre, au Vatican.

Le pape a axé son discours sur un appel à la paix. « En regardant l’Enfant dans la crèche, pensons aux enfants qui sont les victimes plus fragiles des guerres, mais pensons aussi aux personnes âgées, aux femmes maltraitées, aux malades… Les guerres brisent et blessent tant de vies ! », a-t-il clamé.

Il a ensuite fait référence aux nombreux conflits qui minent la planète comme en Syrie. « Continuons à prier le Seigneur, pour qu’il épargne au bien-aimé peuple syrien de nouvelles souffrances et que les parties en conflit mettent fin à toute violence et garantissent l’accès aux aides humanitaires », a-t-il espéré.

« Donne la paix à la République Centrafricaine, souvent oubliée des hommes. Mais toi, Seigneur, tu n’oublies personne ! Et tu veux porter aussi la paix à cette terre, déchirée par une spirale de violence et de misère, où beaucoup de personnes sont sans maison, sans eau ni nourriture, sans le minimum pour vivre », a poursuivi le pape François qui a aussi prié pour que Dieu « favorise la concorde au Sud-Soudan ». Les violences perpétuelles au Nigéria et dans l’est de la République démocratique du Congo ont aussi été citées dans la prière du souverain pontife.

« Fais que les migrants en quête d'une vie digne trouvent accueil et aide. Que des tragédies comme celles à laquelle nous avons assisté cette année, avec les nombreux morts à Lampedusa, n’arrivent jamais plus ! », a également exhorté celui qui est surnommé le « Pape des pauvres ».

En outre, François a déclaré prier pour que Dieu fasse aboutir à « une heureuse issue les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens » et assiste « le cher peuple philippin », touché par un gros typhon dévastateur en novembre dernier. Le Pape a, par ailleurs, fustigé la traite des êtres humains et le fait que des enfants soient enrôlés comme soldats.

En ce jour de grande fête pour la communauté chrétienne, le pape argentin a tenu à blâmer les trop nombreux maux de la planète.

Lire aussi :
Le pape François dénonce la « tyrannie invisible » du capitalisme
Syrie : le pape François appelle le monde à un jour de jeûne
Aïd al-Fitr : le pape salue de nouveau les musulmans
Le pape François appuie le dialogue avec l'islam
Après le pape Benoît XVI, un Argentin à la tête du Vatican
JMJ : le pape des pauvres acclamé par une jeunesse en ferveur




Loading