Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le pape François dénonce la « tyrannie invisible » du capitalisme

Rédigé par La Rédaction | Mardi 26 Novembre 2013



Le capitalisme financier, la « nouvelle tyrannie invisible ». Le pape François a dénoncé en ces termes, mardi 26 novembre, le capitalisme et « la nouvelle idolâtrie de l'argent ». Il a plaidé pour un « retour de l'économie et de la finance à une éthique en faveur de l'être humain » dans un document apostolique écrit appelé « Evangelii Gaudium » (« La Joie de l'Evangile »). Celle-ci équivaut à une déclaration de politique générale du Vatican qui trace les grandes orientations que le pape entend suivre pendant son pontificat.

Le souverain pontife appelle les dirigeants des grandes puissances mondiales à lutter contre la pauvreté et les inégalités engendrées par le capitalisme financier et rappelle la nécessité d’une solidarité sans condition entre riches et pauvres.

« Il n'est pas possible que le fait qu'une personne âgée réduite à vivre dans la rue, meure de froid ne soit pas une nouvelle, tandis que la baisse de deux points en Bourse en soit une », écrit le pape. « Tant que ne seront pas résolus radicalement les problèmes des pauvres, en renonçant à l'autonomie absolue des marchés et de la spéculation financière, et en attaquant les causes structurelles de la disparité sociale, les problèmes du monde ne seront pas résolus, ni en définitive aucun problème. La disparité sociale est la racine des maux de la société », indique-t-il.

Le pape François a appelé en parallèle les pays musulmans à garantir la liberté de culte aux minorités chrétiennes « en prenant en compte la liberté dont les croyants de l'islam jouissent dans les pays occidentaux » et invite les non musulmans à éviter les « odieuses généralisations » à propos de l’islam « parce que le véritable islam (...) s'oppose à toute violence ».

Lire aussi :
Syrie : le pape François appelle le monde à un jour de jeûne
Aïd al-Fitr : le pape salue de nouveau les musulmans
Le pape François appuie le dialogue avec l'islam
Vatican : les institutions musulmanes renouvellent leur appel au dialogue
Mustapha Cherif : « De la relation islamo-chrétienne, dépend l’avenir du monde »
Benoît XVI et les musulmans : huit ans de relations contrastées




Loading














Recevez le meilleur de l'actu