Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Psycho

Najwa : « Je suis mariée à un homme qui me rabaisse devant mes enfants, j'en ai honte »

Rédigé par Sabah Babelmin | Samedi 2 Octobre 2021 à 08:00

           


Najwa : « Je suis mariée à un homme qui me rabaisse devant mes enfants, j'en ai honte »
La situation, à chaque fois, est pire que la fois d'avant. Mon mari m'insulte et surtout, il casse les choses. Télé, table... Depuis 17 ans, il se calme et reconnaît ses torts ou dit que je le provoque, d’où sa réaction (violente). Là, depuis deux ans, nous avons un fils de 16 ans à qui il ne se gêne pas de lui dire, excusez-moi des termes, « Je vais te n*quer ta mère », « Ta mère la p*te, je vais te la… »... Tout ça en arabe, pour le punir ou quand il est énervé contre lui.

Dernièrement, nous étions en voiture et il me rappelle car un des petits s’est fait mal à la maison pendant sa présence Je décroche sinon c’est une crise de nerf assuré, même en voiture. Je mets le haut-parleur, je suis accompagnée de mes grands de 16 ans et de 14 ans. Il me dit : « Sale p*te ! Oui sale p*te, c'est a toi que je parle… Dis à ton fils que je vais lui n*quer sa mère. » Excusez-moi mais c’est ce que j'entends. Il est très colérique.

Je ne sors nulle part, je n’ai pas d’amis. Je suis très proche de mes enfants. Bref, je suis une maman à la maison. Aujourd'hui, devant le regard de mes enfants, j’ai honte de ce qu’il me dit. On dirait que leur père sait quelque chose qu’eux ne savent pas. Si je ne dis rien, je suis pour eux pathétique. J’ai honte devant mon fils et ma fille. Je ne sais plus quoi faire. Je suis diplômée. Jai travaillé au début. Mais là, vu que monsieur est en grand déplacement, je dois rester à la maison.

Il est désagréable. Dès qu'il nous sort ou paie quelque chose, ils nous le rabachent à longueur de journée. Il paye le loyer et c’est tout. Bref, aidez-moi.

Sabah Babelmin, psychanalyste

Chère Najwa,

Insultes, manque de respect pour vous et pour les enfants adolescents de 14 et 16 ans, c’est une maltraitance avérée pour vous mais aussi pour vos enfants qui est intolérable.

Vous dites que vous êtes diplômée, que vous avez arrêté de travailler pour élever vos enfants et que votre mari est souvent en déplacement. Maintenant que vos enfants sont grands, il est grand temps de réagir !

Cherchez du travail et sortez de votre silence. Reprenez confiance en vous et ne l’autorisez plus à vous traiter comme cela, ou vous le quittez car il est en train de vous détruire et de détruire ses enfants.

S’il vous traite comme ça, c’est qu’il l’a été probablement lui aussi mais ce n’est pas votre responsabilité. Et puis, si vous acceptez aussi cette maltraitance, c’est que vous aussi, peut-être, avez subi un mauvais traitement enfant, adolescent par votre père ou votre mère ou les deux. Est-ce le cas ?

Vous écrivez que vous ne dites jamais rien et que vous avez honte devant vos enfants : « On dirait que leur père sait quelque chose qu’eux ne savent pas. Si je ne dis rien, je suis pour eux pathétique. J’ai honte devant mon fils et ma fille. » Vous êtes complice de cette maltraitance car vous ne réagissez pas ! Les enfants doivent se poser des questions, surtout que vous êtes proches d’eux. Il est urgent que vous réagissiez et mettiez fin à cette atmosphère très malsaine pour vous et vos enfants. Bon courage.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com