Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Miss Tahiti : recalée car apeurée par l'ouverture d’une mosquée (vidéo)

Rédigé par La Rédaction | Mardi 30 Septembre 2014



La Miss Tahiti 2014, entourée de ses dauphines. La candidate, qui déclarait sa peur de l'ouverture d'une mosquée à Tahiti, n'est pas présente dans cette photo.
La Miss Tahiti 2014, entourée de ses dauphines. La candidate, qui déclarait sa peur de l'ouverture d'une mosquée à Tahiti, n'est pas présente dans cette photo.
Les concours de beauté sont une véritable institution en Polynésie. La plus prestigieuse est de loin l’élection de Miss Tahiti, appelée ensuite à se représenter en métropole pour Miss France. Dure, dure la sélection.

L’une d’elle n’a pas fait long feu devant le jury de prestige constitué de Sylvie Tellier, directrice exécutive de la société Miss France, Flora Coquerel, l’actuelle Miss France, Marine Lorphelin (2013) Chloé Mortaud (2009), Alexandra Rosenfeld (2006), Mareva Gallanter (1999) et Mareva Georges (1991).

Appelée à se prononcer sur la polémique qui a secoué l’île concernant la construction de la mosquée, la prétendante au diadème n'a pas réussi le test. Choquée ? « Pour moi, c'est effrayant parce que l'inconnu fait peur », déclare-t-elle. Des propos qui n’ont pas plu au jury, pour qui ce signe d’intolérance ne passe pas. En raison de la caméra, le jury n'en dit pas trop mais on saura que la jeune fille ne sera pas retenue, l'ouverture au monde étant un critère important pour des filles qui sont amenés à voyager. Les seuls mots, avant de passer à la candidate suivante, seront de Marine Lorphelin : « Faut faire attention, avec les préjugés et tout ça ».

La séquence, repérée par Saphirnews alors qu'elle fait actuellement le tour de la fachosphère, a été filmée par les équipes de l’émission Sept à Huit puis diffusée dimanche 21 septembre. Ce petit moment, les musulmans sauront l'apprécier à sa juste valeur à l'heure où une ouverture éventuelle de la mosquée à Papeete fait face à une très forte résistance locale.