Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Menaces, bagarre... A la mosquée de Lunel, rien ne va plus

Rédigé par La Rédaction | Mardi 27 Octobre 2015



Menaces, bagarre... A la mosquée de Lunel, rien ne va plus
Depuis des mois, il règne une bien mauvaise ambiance à la mosquée de Lunel, dans l’Hérault. L’élection du nouveau président du lieu de culte musulman, qui aurait dû avoir lieu dimanche 25 octobre, a été reportée d’une semaine* après qu’une bagarre ait éclaté au sein même de l’édifice religieux, géré par l'Union des musulmans de Lunel.

De jeunes fidèles, les mêmes qui sèment le trouble depuis des mois selon Midi Libre notamment par des menaces verbales, se sont pris à des coreligionnaires. Un homme, frappé à coups de poings, a été blessé.

Le groupe constitué d’une vingtaine de personnes qui trouble la quiétude de la mosquée est accusé de vouloir imposer une vision rigoriste de l’islam sur les fidèles. Deux fidèles ont d'ailleurs été condamnés en septembre à 16 et 18 mois de prison avec sursis après une plainte de l'imam pour menaces de mort. Cette peine avait été assorti la peine d'une mise à l'épreuve avec interdiction de fréquenter la mosquée pendant deux ans.

Les pressions ont eu raison de l’imam. Ce dernier a démissionné, suivi peu après du président de la mosquée ce mois d'octobre.

*Mise à jour lundi 2 novembre : Benaissa Abdelkaoui a été élu, dimanche 1er novembre, à la présidence de la mosquée de Lunel. Une lourde tâche l'attend : celui de rétablir le calme et la sérénité dans un lieu de culte tourmenté.

Lire aussi :
Près de Lunel, Dalil Boubakeur prône un islam en phase avec la modernité
Départs en Syrie : la mosquée de Lunel, sous le feu des critiques, s'explique




Loading