Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Marseille : Du Vieux-Port à la Canebière contre la loi sur le voile

Rédigé par Georges Vivian | Lundi 19 Janvier 2004

Le 17 janvier 2004, Marseille a manifesté contre la loi sur le voile. La manifestation était organisée par la Coordination des Musulmans de Marseille (COMUM) qui est une organisation fédérant principalement des associations gestionnaires des lieux de culte de la région PACA. Sur le plan idéologique et religieux, la COMUM est proche de l'Union des organisations islamiques en France (UOIF), mais elle est totalement indépendante sur le plan organisationnel. Attachée à son indépendance, la coordination refuse d'ailleurs toute allégeance à une quelconque fédération nationale.



Le 17 janvier 2004, Marseille a manifesté contre la loi sur le voile. La manifestation était organisée par la Coordination des Musulmans de Marseille (COMUM) qui est une organisation fédérant principalement des associations gestionnaires des lieux de culte de la région PACA. Sur le plan idéologique et religieux, la COMUM est proche de l'Union des organisations islamiques en France (UOIF), mais elle est totalement indépendante sur le plan organisationnel. Attachée à son indépendance, la coordination refuse d'ailleurs toute allégeance à une quelconque fédération nationale.

 

Une manifestation réussie et au delà de la polémique des récupérations du PMF

 

La manifestation était prévue à 13h30 entre le Vieux-Port et Les Réformés soit un parcours d'environ 1 Km. Elle a rassemblée entre 2000 et 4000 personnes. Ramené au contexte de Marseille, ce nombre est très satisfaisant. Les personnes présentes étaient très majoritairement de culture et/ou de religion musulmane. Les jeunes filles portant le hijab et les mères de famille étaient assez bien représentées. En revanche, l'on dénombrait très peu de non-musulmans : à peine une vingtaine de personnes (- de 10 %), appartenant à la gauche aixo-marseillaise, aux missions civiles, à certaines associations féministes et des personnalités indépendantes de la société civile locale.

 

L'ambiance de la manifestation était plutôt 'bon enfant' : slogans sur le thème de la défense des libertés et du respect des croyances religieuses. Je n'ai pas relevé de slogans que l'on pourrait qualifier de 'religieux' de type 'Allah Akbar', 'L'islam est ma vérité'.... Les organisateurs ont tout fait pour les éviter. De même, je n'ai recensé aucune référence au Parti des musulmans de France (PMF) ou à toute autre organisation radicale. A la fin de la manifestation, ce sont des représentants de la Coordination des Musulmans de Marseille qui ont pris la parole sur un registre très républicain.

 

On peut donc dire que cette manifestation fut réussie dans une ambiance 'très méridionale', sans provocation de part et d'autre (sauf un exhibitionniste qui s'est mis tout nu à sa fenêtre pour provoquer les filles voilées).

 

Se mobiliser pour dresser un large front républicain

A la fin de la manifestation, quelques responsables associatifs ainsi que quelques personnalités indépendantes se sont retrouvés de manière informelle avec les porte-parole de la Coordination des Musulmans de Marseille (Farid Amri et Youcef Mammeri), le représentant de l'UOIF-Marseille (Monsieur Ghazou) et certains militants de la gauche aixo-marseillaise pour organiser le 27 janvier une grande réunion unitaire avec l'ensemble des associations opposées au vote d'une loi. Ils ont souhaité initier le 'modèle' de mobilisation adopté à Paris, c'est-à-dire favoriser la constitution d'un large 'front républicain' réunissant des associations laïques, des personnalités indépendantes et des organisations musulmanes, en dehors de toute récupération communautariste et populiste. L'objectif est d'organiser une grande manifestation unitaire à Marseille en février et éventuellement d'affréter quelques bus pour la future manifestation nationale à Paris.