Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Mali : début du retrait de l’armée française en avril

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 7 Mars 2013



Alors qu’un quatrième soldat français a perdu la vie, mercredi 6 mars, au Mali, François Hollande a annoncé le début du retrait des troupes françaises au mois d’avril.

Les soldats français, qui sont près de 4 000 au Mali, devraient progressivement quitter le front où ils sont engagés depuis le 11 janvier dernier. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a confirmé, jeudi 7 mars, que le début de leur retrait démarrera au mois d'avril.

« A partir d'avril, il y aura un début de décroissance des troupes. Ca ne veut pas dire qu'on va partir du jour au lendemain, il faut être très pragmatique, ça dépendra de ce qui se passe sur le terrain », a-t-il précisé.

Au micro de RTL, le ministre a également indiqué que des tests ADN étaient pratiqués sur des corps des ennemis tués afin de savoir s'il s'agit bien des chefs terroristes Abou Zeid et Mokhtar Belmokhtar. « Nous savons qu'il y a pas mal de chefs parmi les plusieurs centaines de terroristes qui ont été tués » ces derniers jours près de la frontière algérienne, a déclaré Laurent Fabius. « Pour les précisions sur les identités, il faut faire des vérifications très précises avec l'ADN, c'est ce que les services de l'armée sont en train de faire », a-t-il ajouté.

La semaine dernière, le Tchad avait annoncé la mort d’Abou Zeid, haut responsable d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et de Mokhtar Belmokhtar, chef d'une branche dissidente d'Aqmi dont des membres ont procédé dernièrement à une importante prise d’otage sur un site gazier algérien.

Avec les militaires tchadiens, l’armée française est actuellement engagée dans des combats dans le massif montagneux de l'extrême nord du Mali où sont retranchés les groupuscules armés. Mais ces derniers sont également présents ailleurs comme dans la région de Gao, située beaucoup plus au sud du pays où a été tué le quatrième soldat français.

Lire aussi :
Intervention au Mali : la Françafrique à la Hollande
Guerre au Mali : Tombouctou aux mains de la France
Mali : Hollande accueilli en héros d'une guerre sans images
Algérie : 41 otages étrangers sur un site gazier

Et aussi :
Le Mali, la France et les extrémistes
Occupation du Nord-Mali : l’autre vrai paternalisme occulté par Tariq Ramadan