Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Religions

Macron chanoine de Latran : mais quel est ce titre décerné par le Vatican ?

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 26 Juin 2018

Sur les pas de quelques-uns de ces prédécesseurs, Emmanuel Macron s’est rendu au Vatican mardi 25 juin pour recevoir des mains du pape François le titre honorifique de chanoine honoraire de l’Eglise romaine de Saint-Jean de Latran, la cathédrale du Pape en tant qu'évêque de Rome. Inscrit dans la tradition française, ce titre revient de droit aux rois français depuis Henri IV puis aux présidents français après l’abolition de la monarchie. Zoom sur ce titre décerné par le Vatican et ses implications.



Emmanuel Macron a rencontré le pape François mardi 26 juin au Vatican, où le président français a reçu le titre honorifique de chanoine honoraire de l’Eglise romaine de Saint-Jean de Latran. © Facebook E. Macron
Emmanuel Macron a rencontré le pape François mardi 26 juin au Vatican, où le président français a reçu le titre honorifique de chanoine honoraire de l’Eglise romaine de Saint-Jean de Latran. © Facebook E. Macron
Etymologiquement, un chanoine est celui qui possède un canonicat dans une église cathédrale qui, à la différence des moines, assume pleinement les charges pastorales. La congrégation des chanoines de Latran, constituée en 1823, réunissait alors des communautés religieuses liées à la basilique Saint-Jean-de-Latran à Rome.

Pour comprendre l’implication de la France, il faut remonter à 1604 lorsque Henri IV a donné à l’église Saint-Jean-de-Latran les bénéfices de l’abbaye de Clairac (Lot-et-Garonne) après avoir abjuré le protestantisme. À chaque anniversaire de ce roi de France, le 13 décembre, une messe pour la France est célébrée dans cette cathédrale. Cette tradition a été mise de côté pendant la Révolution française mais reprise par la suite sous Napoléon III.

Le titre de chanoine visait, selon La Croix, à inscrire la France « dans la géopolitique romaine aux côtés des autres puissances de l’époque », car les rois d’Espagne, d’Allemagne et d’Angleterre étaient également nommés chanoines d’autres basiliques.

Un titre honorifique, sans plus

L’attribution d’un tel titre, religieux à la base, à un chef de l’Etat français qui consacre le principe de laïcité comme un des fondements de la République, n’a plus vraiment de sens de nos jours. Il peut même paraître contradictoire.

C’est pourquoi l’Élysée a tenu à préciser que « le Vatican confère au chef de l’État français le titre de premier et unique chanoine d’honneur. Cela fait partie du "package" présidentiel, on ne peut le refuser. » « Il aurait pu visiter un musée, il a fait ce choix. Mais il n’aura pas une calotte écarlate et une robe de bure. C’est un titre laïc, purement honorifique, une distinction d’État », ajoute-t-on.

Aucun pouvoir religieux n’est en effet attribué au président français mais il tend à renforcer des liens diplomatiques entre le Vatican et la France. Lors de la cérémonie d'attribution du titre de chanoine, à l'issue d'un entretien avec le pape François, Emmanuel Macron a indiqué avoir accepter l'invitation du souverain pontife « car elle appartient à une tradition de concorde, d'amitié à laquelle (il est) attaché ».

Avant Emmanuel Macron dont le discours adressé aux catholiques au Collège des Bernardins en avril avait été fort remarqué, ce sont Charles de Gaulle, Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy qui se sont rendus à Rome pour se voir décerné le titre de chanoine d’honneur de Saint-Jean de Latran. Comme François Mitterrand dont il revendique l’héritage, François Hollande, en revanche, s’y est refusé.

Lire aussi :
Ramadan – Aïd al-Fitr 2018 : passer de la compétition à la collaboration entre chrétiens et musulmans
Laïcité : Emmanuel Macron aux Bernardins, halte à l'hystérie politique
Pourquoi Melania et Ivanka Trump étaient voilées au Vatican, pas en Arabie Saoudite