Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Libye : Seïf al-Islam face à la justice de son pays

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 2 Mai 2013



Seïf al-Islam a comparu brièvement, jeudi 2 mai, devant un tribunal de Zentane, au sud-ouest de la capitale Tripoli, où une milice le détient depuis sa capture en novembre 2011. Il est apparu en bonne santé.

Le fils aîné du défunt dictateur libyen Mouammar Kadhafi est réclamé par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre mais l’actuel gouvernement libyen refuse de le transférer, estimant que c’est à la justice de leur pays de le juger.

Les crimes de guerre n’ont pas été le sujet de la comparution de jeudi mais plutôt une rencontre en juin 2012 avec son avocate désignée par la CPI, l'Australienne Melinda Taylor. Elle a elle-même été placée en détention pendant trois semaines en Libye à la suite de cette rencontre.

Seïf al-Islam est accusé d'avoir transmis à l'avocate des informations susceptibles de nuire à la sécurité nationale. La prochaine audience aura lieu le 19 septembre, le temps pour la défense de compléter son dossier.

La Libye est plongée dans un profond désarroi sécuritaire depuis fin 2011. Depuis plusieurs jours, des miliciens encerclent des ministères, dont celui des Affaires étrangères et de la Justice. Ils réclament officiellement l’exclusion de tous les anciens collaborateurs de Kadhafi du pouvoir.

Lire aussi :
Mohamed al-Megaryef, élu président de l'Assemblée nationale libyenne
Sarkozy-Kadhafi : Mediapart publie une preuve du financement en 2007
Seïf al-Islam Kadhafi jugé à Tripoli, un verdict avant la mi-juin
Le CNT proclame la Libye libre




Loading