Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss

Sur le vif

Sarkozy-Kadhafi : Mediapart publie une preuve du financement en 2007

Rédigé par La Rédaction | Dimanche 29 Avril 2012

           


Seïf al-Islam avait assuré, en mars 2011, avoir financé la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007. Des déclarations que le fils de l’ex-dictateur libyen a répété à de nombreuses reprises ces derniers mois mais que Nicolas Sarkozy a toujours nié.

Le site d’informations Mediapart relance à nouveau l’affaire. Dans un article publié samedi 29 avril, un document vient appuyer les accusations. Le site a publié ce qu’il présente comme une note des services secrets libyens, daté de décembre 2006 et dans laquelle le régime libyen déclarerait avoir choisi d'appuyer la campagne de Nicolas Sarkozy pour la modique somme de 50 millions d'euros.

Le document ne précise pas si un tel financement a effectivement eu lieu mais « un accord "sur le montant et les modes de versement" aurait été validé quelques mois plus tôt par Brice Hortefeux, alors ministre délégué aux collectivités locales, en présence de l'homme d'affaires Ziad Takieddine », selon Mediapart, qui déclare avoir obtenu cette note « ces tout derniers jours » de la part « d'anciens hauts responsables » libyens « aujourd'hui dans la clandestinité ».

La note était adressée à Bachir Saleh, ex-président du Fonds libyen des investissements africains et ex-directeur de cabinet de Kadhafi, vivant actuellement en France. Ce dernier a émis « les plus expresses réserves sur l'authenticité » de cette note dont il dit « n'avoir été jamais destinataire », dans une déclaration transmise à l'AFP.

Il a également démenti « catégoriquement avoir participé à une réunion le 6 octobre 2006 », évoquée dans la note, « au cours de laquelle un accord aurait été conclu en vue de déterminer les modalités d'un soutien financier à la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy ». En revanche, M. Takieddine a déclaré à Libération que la note de service est « crédible ».

« La découverte de la note de M. Koussa exige désormais que s'engagent des investigations officielles - qu'elles soient judiciaires, policières ou parlementaires - sur cet épisode sombre et occulte des relations franco-libyennes », affirme le site.

Nicolas Sarkozy a qualifié, dimanche 29 avril, l'article de Mediapart d'« infamie » et de « montage ». Edwy Plenel, le fondateur de Mediapart, a immédiatement répliqué aux accusations du président sortant et de l'UMP en déclarant que son site « n'est pas une officine mais un journal animé par des journalistes professionnels ». « Mediapart maintient le sérieux et la fiabilité de ses informations, fruit de dix mois d'enquête sur les relations nouées depuis 2005 par le premier cercle de Nicolas Sarkozy avec le régime dictatorial du colonel Kadhafi », a-t-il poursuivi.

Lire aussi :
Seïf al-Islam Kadhafi jugé à Tripoli, un verdict avant la mi-juin
Libye : le fils Kadhafi charge Sarkozy




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Decrauze le 30/04/2012 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avec cette affaire, le pompon du quinquennat est sorti. Du Fouquet’s, pour une entrée en fanfare, au pipeau tenté pour une sortie calamiteuse avec soupçon de financement nauséabond, le tour de piste s’assombrit. N’oublions pas qu’ayant au moins fréquenté de près les arcanes douteuses de la campagne de Balladur, il ne pouvait que faire montre d’une voracité tous azimuts pour atteindre le pouvoir suprême. Décidément, ce 1er Mai sera bien son dernier://, comme Président. Cf. http://pamphletaire.blogspot.fr/2012/04/le-1er-mai-sera-son-dernier.html.[

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.

Loading



Inscription à la newsletter




En direct de Gaza. Suivez les principaux événements et réactions du jour

Depuis lundi 7 juillet, la bande de Gaza vit sous la peur constante des bombes israéliennes. En plein mois du Ramadan, l'heure est à l'urgence aussi bien humanitaire que politique. Les bilans humain et matériel s’alourdissent d'heure en heure à Gaza. Suivez ici l'évolution des événements à Gaza en temps réel. Retour sur les principaux faits de la semaine.





L'actu vue par Yace