Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les crimes de haine contre les juifs, les musulmans et les Noirs en hausse au Canada

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 30 Novembre 2018



Les crimes de haine contre les juifs, les musulmans et les Noirs en hausse au Canada
Le Canada enregistre une hausse importante des crimes haineux en 2017. L’agence Statistique Canada parle d’un bond de 47 % comparé à l’année 2016, un record depuis que des données comparables sont accessibles en 2009. Au total, la police a signalé 2 073 crimes motivés par la haine en 2017, soit 664 de plus qu’en 2016.

Selon les chiffres communiqués par Statistique Canada, l’augmentation de 47 % des cas de crimes haineux s’est accompagnée d’une baisse du caractère violent des faits : 38 % de crimes haineux violents en 2017, contre 44 % en 2016. Les crimes assimilés à des infractions telles que les dégradations de biens, le méfait et l’incitation à la haine ont été les plus nombreux.

Près de 16 % des crimes, liés à l’origine ethnique, enregistrés visait les Noirs en 2017. Quant aux attaques liées à la religion, elles représentent 41 % des crimes haineux au Canada. Les victimes de confession musulmane son,t les plus nombreuses, avec un doublement des signalements en un an. Dans le même temps, une tendance croissante du nombre d'attaques contre les juifs a également été constatée cette année selon Statistique Canada, qui parle d'une hausse totale de crimes motivés par la haine d’une religion de 83 % en 2017.

L’agence fédérale canadienne met en exergue les chiffres des deux principales provinces du pays qui ont contribué à l’augmentation des statistiques de 2017 au niveau national. L'Ontario a ainsi connu une hausse de 67 % sur les crimes de haine, avec un nombre d'attaques visant les musulmans en augmentation de 207 %. Les attaques visant la communauté noire ont augmenté de 84 % et ceux contre les juifs de 41 %.

La même tendance a été notée dans la province de Québec où les crimes islamophobes ont presque triplé en un an (41 en 2016, 117 en 2017). « En février, le mois suivant la fusillade au Centre culturel islamique de Québec, le nombre déclaré de crimes haineux contre les musulmans a atteint un sommet, représentant 26 % des affaires ciblant les musulmans déclarées pour l’année au Québec », note Statistique Canada.

Aussi, à travers le Canada, 10 % des crimes haineux sont motivés par l’orientation sexuelle des individus (176 en 2016, 204 en 2017). Toutefois, selon Statistique Canada qui explique la progression par une hausse du nombre de signalements, les crimes haineux enregistrés en 2017 représentent une faible proportion de l'ensemble des crimes, soit 0,1 %.

Lire aussi :
Canada : les musulmans mobilisés pour faire du 29 janvier une journée nationale contre la haine et l’intolérance