Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les actes islamophobes en hausse en 2012, l'UMP en cause

Rédigé par La Rédaction | Lundi 28 Janvier 2013



L’heure du bilan de l’année 2012 est venue pour l’Observatoire national contre l’islamophobie. Selon les conclusions rendues dimanche 27 janvier par l’institut qui dépend du Conseil français du culte musulman (CFCM), les actes anti-musulmans ont fortement augmenté tout au long de l’année.

Au total, 201 actes anti-musulmans (53 actions et 148 menaces) ont été enregistrés en 2012, soit une hausse de 28 %, contre 34 % pour la période 2011-2012.

Cette hausse a particulièrement été ressentie aux mois de septembre et octobre, marquée par l’invasion du chantier de la mosquée de Poitiers.

Toutefois, une « accalmie » a été observée en fin d’année 2012, selon l’Observatoire présidé par Abdallah Zekri. « L’année 2012 s’est clôturée par un sentiment profond d’inquiétude (…) face au niveau toujours élevé d’actes antimusulmans sérieux et préoccupants », fait-il savoir dans le rapport.

C’est en Ile-de-France que les actes de violences et de discriminations à l’égard des musulmans ont été les plus nombreux. 28 y ont été recensés, contre deux dans le Languedoc-Roussillon en 2012.

Parmi les sources de la montée des actes islamophobes, est citée « l’utilisation croissante des nouveaux moyens de communication », qui permet à de plus en plus d’internautes de « créer leur blog et commenter des articles, souvent de manière anonyme pour déverser leur haine antimusulmane » en usant du « prétexte de la liberté d’expression ».

Cependant, « les réponses politiques et pédagogiques concrètes restent plus que marginales », déplore l’Observatoire, qui critique ouvertement l’UMP. « Lors de la campagne des élections internes à l’UMP, les musulmans étaient une cible idéale », lit-on, avant d’ajouter que « la plainte contre J.F. Copé (sur l'histoire du pain au chocolat, ndlr) a donné à réfléchir aux hommes politiques, car il n’est plus question pour nous d’accepter d’être insultés ou stigmatisés sans réagir ».

Le CFCM a cependant décidé de retirer sa plainte contre l’actuel président de l’UMP après la visite de ce dernier au siège de l'institution.

Lire aussi :
L'islam rejeté pour une majorité de Français, vive 2013 !
Islam : le Palais des Congrès de Paris réquisitionné par l'UOIF
CFCM vs Copé : Abdallah Zekri explique le retrait de la plainte
Raphaël Liogier : « Les musulmans doivent descendre dans la rue »
Rétro 2012 : les musulmans maltraités dans une France plus islamophobe




Loading