Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

Les Printemps arabes, une révolution 2.0 ? Les revers sociopolitiques de cette construction médiatique (vidéo)

Rédigé par Saphirnews | Mardi 27 Février 2018



Les Printemps arabes, une révolution 2.0 ? Les revers sociopolitiques de cette construction médiatique (vidéo)
« Les révolutions arabes, une révolution 2.0 ? » Le débat, organisé le 16 décembre à l'Institut du monde arabe en partenariat avec Saphirnews, a inauguré le cycle annuel du Mouton Numérique, une jeune association qui se donne « pour objectif d’interroger notre rapport aux nouvelles technologies et au numérique par l’organisation de rencontres accessibles et ouvertes à tous afin de porter dans le débat public un certain recul critique sur ces questions de société ».

Alors que l’image du jeune rebelle connecté a été la figure de proue des révoltes qui ont bouleversé le monde arabe aux débuts des années 2010, l’objet du débat a été de revenir sur les revers sociopolitiques de cette construction médiatique. Qui ont réellement été les acteurs de ces révolutions dites 2.0 ? Quel rôle y ont tenu exactement les réseaux sociaux ? Cela a-t-il joué en faveur de la constitution d’une nouvelle identité arabe comme cela a pu être le cas lors l’introduction de l’imprimerie au XIXe siècle dans la région ?

Sont intervenus Sami Ben Gharbia, cyberactiviste engagé en faveur de la liberté d’expression et des libertés fondamentales, fondateur du blog d’opposition tunisien participatif Nawaat, directeur de plaidoyer à Global Voices, et Yves Gonzalez-Quijano, maître de conférence en littérature arabe à l’Université de Lyon II et chercheur à l’Institut français du Proche-Orient, auteur de Arabités numériques : Le Printemps du Web arabe (Actes Sud, 2012). Le débat a été filmé dans son intégralité.