Connectez-vous S'inscrire






Psycho

Leïla : « J’hésite à me prononcer pour divorcer »

Rédigé par Lalla Chams En Nour | Mercredi 17 Août 2016



Leïla : « J’hésite à me prononcer pour divorcer »
Je vous écris car je suis dans une impasse et je doute énormément sur ce que je peux faire :
Cela fait quatre ans que je suis avec mon mari. Avant, j’ai été mariée, j’ai eu un enfant, puis j’ai divorcé, et maintenant moi et mon mari allons avoir un enfant.

Depuis que nous sommes ensemble, j’ai un peu travaillé et lui a fait quelques formations et a un peu travaillé aussi, du fait du manque d’expériences professionnelles et qu’il a peu fait d’études, il ne trouve pas de travail depuis bien trois ans.

Nous avons cheminé ensemble, et pour ma part j’ai patienté par amour pour lui − c’est peut-être une épreuve d’Allah.

On s’est soutenus dans l’espoir de s’en sortir. Seulement, aujourd’hui, il n’y a pas de résultat.

Un enfant va naître, insha Allah. Je ne sais pas quoi faire, je compte attendre que l’enfant naisse pour voir s’il trouve ou non du travail, j’espère encore, mais pour combien de temps ?

Dois-je patienter toute ma vie pour qu’il trouve du travail, pourquoi a-t-il tant de difficultés à trouver de travail ? Cela m’inquiète.

De plus, j’ai l’impression que ma fille ne l’estime pas trop.
J’hésite à me prononcer pour divorcer maintenant ou à attendre.

Je ne veux pas faire souffrir ma fille mais j’aimerais aussi être heureuse et que mon mari travaille.

L’islam dit : « Toute femme qui demande le divorce à son mari sans raison valable ne sentira pas l’odeur du Paradis. »

Aidez-moi, s’il vous plaît.
Leïla

Lalla Chams en Nour, psychanalyste

Vous avez choisi une citation où il est clairement dit : « sans raison valable ».

Est-ce ce que vous dit votre inconscient ? Vos raisons, en effet, sont-elles valables ? On dirait que vous voulez demander le divorce comme si aucun lien n’avait été établi avec votre mari. Il ne vous convient pas, alors, vous changez. Vous prenez aussi votre fille comme alibi, est-ce juste ?

N’avez-vous à reprocher à votre mari que sa difficulté à trouver du travail ? En avez-vous discuté sérieusement avec lui, sans stress, posément, pour essayer de comprendre où sont ses blocages ? Même sans diplôme, si on veut travailler, on finit toujours par y arriver.

On ne consomme pas un mari, c’est une relation qui se construit, avec la volonté de réussir, sinon cela ne marche pas.

Avez-vous la volonté d’en faire vraiment le père de votre enfant ?

Vous savez, il ne vaut mieux pas laisser nos peurs nous dicter notre conduite. Avez-vous peur que votre mari n’assume pas son rôle de père ? Peut-être que, au contraire, cela lui donnera davantage le sens de ses responsabilités…

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com





Loading