Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Politique

Le recteur de la Grande Mosquée de Paris Dalil Boubakeur rempile à la présidence du CFCM

Rédigé par | Lundi 17 Juin 2019

Les dates des élections du Conseil français du culte musulman (CFCM) sont désormais connues. En attendant le scrutin, la présidence de l'instance est confiée au recteur de la Grande Mosquée de Paris dès le 1er juillet.



Le recteur de la Grande Mosquée de Paris Dalil Boubakeur rempile à la présidence du CFCM
A 78 ans, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, rempile à la présidence du Conseil français du culte musulman (CFCM) à compter du 1er juillet, le temps pour l’institution d’organiser de nouvelles élections, reportées comme l’avait annoncé Saphirnews dès avril.

A l’issue du Conseil d’administration (CA) du CFCM organisé à la Grande Mosquée de Paris dimanche 16 juin, il a été convenu que la date des élections pour les entités régionales du CFCM a été fixée au 19 octobre 2019, suivie de l'élection du bureau exécutif le 3 novembre 2019.

Le mandat d’Ahmet Ogras prenant fin le 30 juin, il a été décidé que ce ne sera pas le président du Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF), qui poursuivra la présidence en intérim mais Dalil Boubakeur, pour qui ce sera la quatrième fois, après avoir été à la tête du CFCM entre 2003 et 2005, 2005 et 2008 avant de la reprendre entre 2013 et 2015. Il aura, cette fois, la lourde charge d'encourager la participation aux élections, un véritable défi puisque du niveau de mobilisation des mosquées de France dépendra aussi la légitimité du CFCM.

En parallèle, le CA a également « validé la décision du bureau du CFCM » de mettre fin aux fonctions de l’aumônier national des hôpitaux pour le culte musulman, Abdelhaq Nabaoui, qui a dernièrement provoqué l’ire des cadres du CFCM après son iftar organisé en présence du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

Enfin, le CA « a réaffirmé sa ferme volonté de mettre en place dans les meilleurs délais les Conseils départementaux du culte musulman (CDCM) conformément à la décision de l'Assemblée générale du 7 avril 2019 et suivant les modalités fixées par les nouveaux statuts du CFCM ». Ce dernier s’emploie ainsi à calmer le jeu avec Place Beauvau qui souhaite ardemment une restructuration du culte musulman à travers un processus de départementalisation.

Lire aussi :
Iftar du Ramadan : depuis Strasbourg, Christophe Castaner répond aux attaques du CFCM
Christophe Castaner boude l'iftar du CFCM, Ahmet Ogras contre-attaque
Une réforme des statuts du CFCM adoptée dans la difficulté


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur