Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Le maire de Londres réclame de Theresa May l’adoption d’une nouvelle définition de l’islamophobie

Rédigé par Benjamin Andria | Lundi 25 Mars 2019



Le maire de Londres réclame de Theresa May l’adoption d’une nouvelle définition de l’islamophobie
Le maire de Londres Sadiq Khan a adressé une lettre ouverte à la Première ministre britannique Theresa May l'exhortant à adopter une nouvelle définition de l’islamophobie au sein du Parti conservateur afin de rassurer les musulmans du pays, inquiets d’une nouvelle montée des actes islamophobes après les attentats de Christchurch.

Le Parti travailliste et la gauche britannique ont déjà adopté la définition, souhaitée par le maire de Londres, de l’islamophobie, présentée comme « un type de racisme qui prend pour cible les expressions du musulman et de ce qui est perçu comme tel ».

Dans sa lettre à Theresa May, Sadiq Khan a lui-même témoigné de nombreux propos islamophobes dont il a été victime de la part de membres et sympathisants du Parti conservateur. Insistant sur le fait qu’il n’est pas question de sa personne, Sadiq Khan a rappelé qu’il a toujours dénoncé « avec rigueur » le racisme et l’antisémitisme.

Pour cet élu, cité par The Guardian, « rassurer les musulmans britanniques sur leur sécurité (…) n’est pas juste une question de maintien de l’ordre et de sécurité » et l’adoption d’une définition plus ferme de l’islamophobie « envoie un signal clair qu’il n’y a pas de place pour (ce racisme) ou le sentiment antimusulman dans le parti conservateur et ailleurs dans le monde politique comme dans la société en général ».

Il a rappelé l’importance que les « partis politiques dirigent le front (…) et donnent le meilleur exemple possible à la société » en ajoutant que « le parti conservateur en particulier doit faire beaucoup plus pour envoyer un message clair selon lequel l’islamophobie est totalement inacceptable ».

Lire aussi :
Grande-Bretagne : cinq mosquées de Birmingham vandalisées en une nuit
Grande-Bretagne : les organisations musulmanes appellent l'Etat à définir l’islamophobie comme un racisme