Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Grande-Bretagne : les organisations musulmanes appellent l'Etat à définir l’islamophobie comme un racisme

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 3 Décembre 2018



Grande-Bretagne : les organisations musulmanes appellent l'Etat à définir l’islamophobie comme un racisme
Les organisations musulmanes britanniques ont appelé, dimanche 2 décembre, la Première ministre Theresa May ainsi que les chefs des partis à adopter une nouvelle définition de l’islamophobie soutenue par le groupe parlementaire multipartite (APPG) qui a rendu son rapport fin novembre.

Une soixantaine d'organisations à travers le pays dont le Conseil des musulmans en Grande-Bretagne (MCB) ont estimé, dans une lettre ouverte, qu’il est devenu « vital » que soit adoptée par les pouvoirs publics une définition qui « englobe la réalité raciste de l’islamophobie et ses nombreuses manifestations dépassant la simple haine antimusulmane », le tout sans que celle-ci n'empêche la critique de l'islam.

« L’islamophobie est enracinée dans le racisme et en constitue une forme qui cible les expressions de ce qui est musulman ou de ce qui est perçu comme étant musulman », fait valoir l'APPG dans son rapport, dans lequel il est dit que « le passage détectable des manifestations visibles de l’islamophobie à des manifestations plus subtiles ou respectables – la normalisation du préjudice dans la mesure où il est rendu presque invisible pour beaucoup – justifie une définition qui puisse cesser et inverser sa trajectoire actuelle ».

Pour les députés, l’élaboration d’une « définition fonctionnelle de l’islamophobie », « avec précision et de manière exhaustive », contribuera à lutter contre cette forme de racisme envers la communauté musulmane afin de mettre en place « une société plus juste ».

Lire aussi :
Angleterre : des réfugiés syriens harcelés et frappés à l’école, la solidarité s'organise