Connectez-vous S'inscrire






Cinéma, DVD

Le Sultan et le Saint : un documentaire historique nommé aux Emmy Awards, l'interreligieux au rendez-vous

Rédigé par | Mercredi 15 Août 2018



Le Sultan et le Saint : un documentaire historique nommé aux Emmy Awards, l'interreligieux au rendez-vous
Pour le 39e prix annuel des News and Documentary Emmy Awards récompensant les meilleurs programmes d'actualité et documentaires, 44 des programmes diffusés courant de l’année 2017 par le réseau de télévision public américain PBS ont obtenu une nomination.

Parmi eux, figure The Sultan and the Saint (Le Sultan et le Saint), produit par la Fondation Unity Productions (UPF) dans la catégorie du Meilleur éclairage et décors scéniques. Ce documentaire de 60 minutes raconte la rencontre entre Saint-François d’Assise et le sultan d’Égypte Muhammad al-Kamil, neveu de Saladin, en 1219, au cours de la cinquième croisade.

Une rencontre à la suite de laquelle les deux personnages sont amenés à avoir un regard sur l’autre bienveillant et respectueux, dans une époque où les armées chrétiennes et musulmanes se déchiraient, mais qui fut oubliée durant plus de 700 ans, jusqu’au XXe siècle.


Une première nomination aux Emmy pour UPF

Depuis sa première production intitulée Muhammad : Legacy of Prophet (Muhammad : l'héritage d'un Prophète) et diffusée via PBS en décembre 2001, UPF a obtenu plusieurs récompenses sur l’estrade des plus grands festivals de cinéma internationaux mais c’est la première fois de son histoire que la fondation voit une de ses productions nominées aux Emmy Awards.

Fondée en 1999, cette organisation américaine s’est investie d’une mission de produire des films et des campagnes éducatives pour mieux lutter contre les stéréotypes visant les musulmans et promouvoir le dialogue et le respect interconvictionnel comme c’est le cas avec The Sultan and The Saint.

Parmi les documentaires signés d’UBF, on peut citer Prince Among Slaves (Un prince parmi les esclaves, 2006), qui raconte l’histoire méconnue d’Abdulrahman Ibrahim Ibn Sori, un prince de confession musulmane en Afrique de l’Ouest qui est fait esclave dans le Mississippi au XVIIIe siècle.

Autre production à signaler, Enemy of the Reich (Ennemi du Reich, 2014), qui revient sur le parcours exceptionnel de Noor Inayat Khan, une membre des services secrets britanniques. Premier agent féminin à être envoyé en France comme opérateur radio, elle a été déportée et exécutée en 1944 dans le camp de Dachau en Allemagne.

Pour The Sultan and The Saint, comme pour ses autres productions, UBF a sollicité des historiens, des universitaires et des techniciens hors pair pour produire ce documentaire présenté dans 75 villes aux États-Unis et au Canada mais aussi à Rome où se trouve la cité du Vatican.

L’authenticité de la production, le réalisme des scènes et le savoir-faire de l’ensemble du casting ont été les ingrédients de cette nomination. Le producteur de ce documentaire a ainsi félicité « la vision créative et le travail acharné » du responsable de la photographie Nick Gardner et du concepteur de la production, Angie Ratiff.

Alex Kronemer, cofondateur d’UPF avec Michael Wolfe, a accueilli cette nomination comme un « grand honneur » et a salué l’effort du « groupe extraordinaire de musulmans, de chrétiens et de souscripteurs civiques » sans qui le documentaire n’aurait pu être réalisé. Il a remercié ce groupe qui, par leur financement, a promu « le maintien de la paix interconfessionnelle » dans une « période de discorde » entre les religions.

Lire aussi :
Le franciscain et le soufi : l'esprit de la rencontre entre Saint François d'Assise et le sultan Al-Kâmil vivant
Un prêtre en terre d'islam promeut son expérience de l'interreligieux
Les Sept Dormants ou les Gens de la Caverne : un héritage spirituel chrétien et musulman


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur