Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

La victoire du PS et de l'inter culturalité à la région bruxelloise en 2004

Rédigé par Mouedden Mohsin | Mercredi 16 Juin 2004

Nous venons d’assister à une révolution des mentalités… le MR (libéraux) avoue à demi mot qu’il doit revoir « sociologiquement » la nouvelle composition de la Région bruxelloise et pense faire venir Louis Michel, le ministre des affaires étrangères pour « intégrer » le MR à la nouvelle population bruxelloise.



Nous venons d’assister à une révolution des mentalités… le MR (libéraux) avoue à demi mot qu’il doit revoir « sociologiquement » la nouvelle composition de la Région bruxelloise et pense faire venir Louis Michel, le ministre des affaires étrangères pour « intégrer » le MR à la nouvelle population bruxelloise.

Cela revient à dire que les Belges d’origines immigrées et par conséquent marocaines, turques, africaines et autres commencent à compter.

Pour preuve: les très nombreux candidats d’origines immigrés sur la liste socialiste ont permis à ce dernier non seulement de rafler la mise au MR (et de créer un choc chez les libéraux) et ainsi de devenir le premier parti de Bruxelles, mais aussi d’envoyer 14 députés d’origines non européennes dont 10 marocains, 2 turques, avec un score exceptionnel d’Emir Kir, (deuxième meilleur score socialiste), une tunisienne et une guinéenne (le super boxeur Diallo). Un exploit unique en Europe, prouvant par là, le rôle capital que joue et doit jouer la capitale de l’Europe pour une Europe dynamique, jeune et multiculturelle !

Ce scrutin a aussi démontré les limites des partis communautaristes (d’inspiration islamique) et extrémistes… l’épouvantail du Vlaams Block et du Front National a été en partie contenu (alors qu’en Flandre le Vlaams Block cartonne, devenant le deuxième parti de la Flandre) grâce au PS, CDH, grand vainqueur de ces élections et les partis néerlandophones dans une moindre mesure… Cependant la bête est toujours là, présente sur le qui vive….

Quant à Ecolo, cette élection est clairement un échec malgré les bons sentiments de l’appareil politique. Ecolo est aujourd’hui perdant doublement. Non seulement il perd 50% de ses députés, mais il ne reste plus aucun député d’origine étrangère (à part l’Israélien Yaron Pesztat). Les temps sont durs pour un parti qui pensait encore faire de la politique autrement et qui aujourd’hui pratique une politique de l’autruche calamiteuse.

Cette victoire surprenante et rafraîchissante de l’inter culturalité devrait permettre, espérons-le, sans naïveté aucune, de véritablement combattre les maux de la Région bruxelloise, à savoir le chômage endémique, une crise de logements gravissime, un enseignement en perte de vitesse et une discrimination toujours bien présente.

Nous le constatons, des chantiers attendent nos élus sur des questions sensibles, à eux de véritablement prendre le taureau par les cornes et à nous de le leur rappeler en cas d’oubli ou d’amnésie…

Mesdames, Messieurs les députés, vous avez rendez-vous avec l’Histoire, sachez en être digne. Merci.

http://www.suffrage-universel.be       http://elections2004.belgium.be/fr/index.html