Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

La résistance Palestinienne, un devoir pour l’humanité et le(s) peuple(s) juif(s) !

Rédigé par Mouedden Mohsin | Lundi 19 Avril 2004

Après l’assassinat le mois dernier par le gouvernement Sharon, du chef spirituel du Hamas Cheikh Yassin, tétraplégique, voici un second crime d’état d’une très longue série, commandité par le même Ariel Sharon sur la personne du nouveau chef du Hamas Abdelaziz al-Rantissi.



Après l’assassinat le mois dernier par le gouvernement Sharon, du chef spirituel du Hamas Cheikh Yassin, tétraplégique, voici un second crime d’état d’une très longue série, commandité par le même Ariel Sharon sur la personne du nouveau chef du Hamas Abdelaziz al-Rantissi.Ce crime n’est que la continuité d’une longue liste des résistants palestiniens assassinés par Israël depuis le début de l’intifada, provoquée par des années d’occupation et Sharon lui-même, en provoquant les palestiniens sur l’esplanade de la Mosquée sainte de Jérusalem. Les condamnations stériles et clownesques d’un monde arabe divisé -à l’agonie et despotique dans sa presque totalité- de l’union européenne et d’une grande partie des nations du monde… ne suffisent plus, la totalité de ces pays européens, pactisent avec Israël économiquement, politiquement, culturellement et militairement depuis des lustres (à ce sujet l’hypocrisie de l’Union Européenne atteint des sommets encore rarement égalés dans le double langage…).Nous l’avons compris, Israël pourra continuer à se « défendre » selon le gouvernement américain « du terrorisme palestinien » (sic).

Tout est dit dans cette phrase, l’Amérique soutient et soutiendra.

De Bush le républicain  à Kerry le démocrate en passant par les faucons du gouvernement et la droite chrétienne radicale américaine, de manière inconditionnelle comme depuis le début de l’occupation Israélienne, le gouvernement Sharon ainsi que tous les gouvernements israéliens tant de gauche que de droite.

Ces crimes terroristes d’Israël commis dans l’indifférence la plus totale, malgré une levée (marginale) de boucliers des mouvements pour la paix et la justice à travers le monde et en particulier en Europe, persisteront tellement la puissance et l’arrogance américaine à soutenir le criminel de guerre Ariel Sharon sont grandes. 

Ces pays soutenants Israël ou le critiquant de manière stérile, se posent-ils la question centrale de cette colonisation violente ? A savoir qui est l’occupant de l’occupé ? Se posent-ils la question de savoir comment un peuple en ce début du 21ème siècle peut-il encore accepter de vivre reclus, embastillé, emmuré vivant à Gaza et en Cisjordanie dans des check points et le mur de honte (1) ? Nous rappelant des souvenirs douloureux, à nous européens.

Le peuple palestinien privé de dignité, de paix et de justice survit  avec un courage et une dignité absolument remarquable, il nous donne chaque jour de manière éclatante, une démonstration formidable d’une résistance s’inspirant de l’école du mahatma Gandhi, (lui-même considéré comme un être dangereux comme le furent Nelson Mandela ou Malcom X) en continuant à résister pacifiquement contre l’ogre et la 4ème puissance militaire et nucléaire au monde, il nous pousse à nous poser des questions sur l’homme, la vie, son sens et sa finalité… ce peuple palestinien riche et pluriel de par sa diversité religieuse, nous rappelle qu’au plus profond du désespoir et de l’oubli, l’espérance doit toujours primer, là où il n’y a qu’humiliations, privations, lâchetés, assassinats et colonisations… Les médias et le monde politique européens et américains se rendent-ils compte de cette résistance non-violente ? De cette réalité ? Les intéressent-elles seulement ? Ou alors ne se focalisent-ils que sur des actions de résistances désespérées, suite à des violences militaires israéliennes caractérisées pratiquées dans l’impunité générale ?

Que faire ? Continuer à résister de manière pacifique comme le font la grande majorité des palestiniens, dans l’indifférence totale des « grands », les poussant vers une agonie certaine ? Ou alors résister militairement, en frappant les colonies et les intérêts d’Israël, pour alerter le monde ? Il me paraît évident, qu’Israël espère l’escalade militaire, car soutenu par l’Amérique, il  sait qu’il peut frapper en toute impunité et écraser à jamais un peuple démuni, cloisonné dans une immense réserve « indienne »…

Le peuple palestinien attend depuis longtemps (2), plus d’un demi siècle d’agonie lente tuant la dernière flamme de l’espoir et de l’amour en l’humanité déshumanisée.

Le peuple palestinien prie pour que les « grands » de ce monde sortent de leurs léthargies, hypocrisies et visions suicidaires, plaçant Israël, bastion avancé de la « démocratie et de l’occident » contre la barbarie « musulmane » au dessus des lois  et de la justice internationale.

Israël à l’aube du 21ème siècle est arrivé, avec la complicité de l’Amérique politique, des sionistes et des sociétés de communications, à inverser en partie son image négative de pays colonisateur, plus dangereux encore, aucun pays n’osera dorénavant, sauf en cas d’événements exceptionnels à condamner de manière ferme et à cesser toutes relations économiques et politiques pour ne pas être taxés d’antisémitisme, propagande et chantage machiavélique institué par Israël et ses sbires sionistes en Europe ayant des postes clés tant en politique, que dans le monde médiatique et économique.

Israël n’a aucun scrupule, il  prend en otage des millions de juifs ayant péri de manières atroces pendant la seconde guerre mondiale (3). Cette entreprise de fabrique d’antisémitisme diabolique (cependant il existe un antisémitisme en Europe et dans le monde arabe provoqué en grande partie par le conflit en Palestine que nous devons condamner de manière ferme comme les autres formes de racismes, car aucune primauté envers tel ou tel peuple) envers toute personne ou pays critiquant ce dernier, allant des palestiniens à des hommes épris de paix et de justice est l’une des opérations les plus abjectes des sionistes, peu ou pas religieux, souvent athéistes, se servant du judaïsme pour marquer les esprits de leurs entreprises coloniales du sceau du « divin ». Ou comment le politique se sert royalement du fait religieux pour anesthésier les consciences d’un colonialisme substitué en une entreprise religieuse subliminale, portant le peuple « élu », au sommet de l’incohérence et de l’indigence intellectuelle et morale.

Le drame palestinien, comme celui de l’apartheid en Afrique du Sud ne survivra pas à l’histoire, il viendra un jour, où une génération plus courageuse, plus dynamique, plus en adéquation avec l’humanisme positif, dira stop à l’entreprise colonial et suicidaire d’Israël (4).

Combien de sang versé et d’années faudra t’il encore attendre, afin que la cécité des « grands » et du principal responsable de ce colonialisme, à savoir l’idéologie sioniste planétaire (5) (le sionisme est le principal responsable de cette situation, beaucoup de juifs et des religieux sont contre le sionisme colonialisme) n’arrivent à comprendre que le sionisme comme l’apartheid mourra un jour, le monde ne peut plus accepter une injustice aussi abjecte, à l’heure de la justice internationale  du combat contre les inégalités et les colonialismes.

Peuples juifs, levons nous ensemble pour condamner Ariel Sharon et le gouvernement Israélien, en militant pour la justice et le droit international, pour une Palestine libre et démocratique.Levons nous pour rappeler que le judaïsme et le peuple juif ne peuvent accepter d’être pris en otage par une frange radicale sioniste.

Levons nous ensemble pour rappeler qu’un gouvernement Israélien ne peut s’accaparer les morts de la Shoah, que ce peuple, après avoir subi l’horreur pendant des siècles, ne peut accepter et avaliser une entreprise coloniale indigne, prenant en otage des hommes des femmes et des enfants depuis 1948.

Levons nous ensemble pour construire un monde plus sûr et plus juste, ou le juif, le musulman, le chrétien, l’athée pourront vivre ensemble, apprendre à se respecter, sans préjuger, pour en finir avec les guerres de religions politisées et nos déchirures communes.

Levons nous ensemble au nom de nos fois respectives et de notre humanité, afin de ne pas laisser en héritage à nos enfants, un monde ou le chaos, l’injustice et les racismes réciproques domineront un monde ensanglanté par nos cécités, nos condamnations à sens uniques et nos visions suicidaires.

Pour l’humanité, les religions monothéistes, les spiritualités et nos histoire communes, levons nous ensemble, une dernière fois pour toujours, dans un sursaut salutaire, pour qu’enfin, juif, musulman, chrétien, athée puissent enfin voir l’avenir et l’humanité en forme de colombe.

Nos enfants attendent ce geste, osons la justice, pour gagner définitivement le respect et la paix.

................................................................................................................................................ 

(1)  Un mur comme arme de guerre

Par Noam Chomsky, professeur de linguistique au MIT (Massachusetts Institute of Technology), est l’auteur de « L’hégémonie ou la survie : les Etats-Unis en quête de la suprématie mondiale ». Publié le 23 février 2004 dans The New York Times

http://users.skynet.be/roger.romain/unmurcommearmedeguerre_25_02_2004.htm

(2)  Finies les larmes : Benny Morris et le chemin du retour depuis le sionisme libéral
Par Joel Beinin Middle East Report, N° 230 - Printemps 2004

http://www.solidarite-palestine.org/rdp-isr-040401-2.html

(3) le livre : l’industrie de l’Holocauste : En 2000, nous sommes rejoints en apparence par un universitaire américain juif, Norman Finkelstein, qui, après s'être attaqué au livre de Goldhagen, dénonce la construction idéologique faite autour de l'extermination des juifs pendant la seconde guerre mondiale et la source de profits incommensurable qu'elle représente pour les organisations sionistes. Son livre, publié en juillet 2000, soulève un tollé en Angleterre; aux Etats-Unis, c'est le silence à peu près total: comme avec les révisionnistes, on ne débat pas avec Finkelstein

 http://images-eu.amazon.com/images/P/2913372104.08.LZZZZZZZ.jpg

(4)La Palestine tenue en otage dans la prison d'Israël
Par Geneviève Cora Fraser, Amin (Arabic Media Internet Network)
12 mars 2004, Geneviève Cora Fraser est journaliste, poète, auteure dramatique, directrice, activiste des droits humains et de l'environnement.

http://www.solidarite-palestine.org/rdp-isr-040312-2.html

(5) - Les objectifs sionistes

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=211