Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La Vache qui rit s'excuse pour une devinette sur le voile islamique

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 28 Août 2013



Samedi 24 août, le blog Al-Kanz révèle un choix étonnant de la marque Apéricube. « Où le problème du foulard islamique est-il apparu en 1989 ? », pouvait-on lire sur l'emballage entourant un petit cube de fromage. Le choix d'une telle question parmi d'autres de culture générale est « quelque chose qui relève de l’islamophobie ordinaire, inconsciente ou volontaire », juge Al-Kanz.

L'accusation est lancée et le blog a alors incité les internautes à se plaindre auprès du groupe Bel, détenteur de la marque Apéricube et la Vache qui rit pour ce choix de question « pour le moins déplacé ». Beaucoup de consommateurs musulmans vont aussitôt écrire aux deux marques pour exprimer leur incompréhension.

Leur réponse ne se fera pas attendre. Sur leur page Facebook, elles tiennent à s'excuser auprès de tout ceux qui auraient pu être heurtés par cette question.

« A la suite des nombreux messages que nous avons reçus sur le site la vache qui rit et Apéricube concernant une question présente sur un emballage d’Apéricube sur le "problème du foulard islamique", nous vous devons une explication. La photo de cet emballage date en fait de 2010, comme l’a relevé lathrop. Ces questions sont effectivement tirées, comme le dit hum hum, de notre partenariat avec le jeu "Trivial Pursuit" », est-il précisé.

« Mais Al-Kanz a aussi raison de dire que sa présence sur les emballages est de notre responsabilité. Nous assumons donc pleinement cette erreur, et nous sommes bien conscients que cette question a pu choquer. Elle est totalement inappropriée, et ne reflète en aucun cas la position de Bel et de la marque Apéricube, dont les valeurs font du respect des croyances, de la culture et des convictions de chacun un principe fondamental. Sa présence est le reflet d’un défaut de vigilance de notre part, alors que des milliers de questions différentes ont pu figurer sur ces emballages. Nous l’avons bien sûr retirée depuis. Nous vous assurons que notre intention n’était pas de heurter qui que ce soit et nous présentons nos plus sincères excuses à tous ceux qui ont pu l’être », conclut le communiqué.

Cet empressement à présenter ses excuses n'est pas anodin pour la société Bel, dont la marque est présente dans de nombreux pays musulmans. Se mettre à dos des consommateurs musulmans n'est vraiment pas dans l'intérêt du spécialiste du fromage fondu. Marqués par des scandales comme Herta, ces derniers sont de plus en plus alertes dans les réseaux sociaux.

Lire aussi :
Les dessous du halal : Herta, porc détecté, production arrêtée
Halal : Solis sonde les consommateurs musulmans




Loading