Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 


 


Religions

L'abattage halal bientôt interdit en France ? Le démenti catégorique du ministère de l'Agriculture

Rédigé par Lina Farelli | Jeudi 25 Mars 2021 à 08:26

           

Face à l'affirmation erronée des Grandes Mosquées de Paris, d'Evry et de Lyon sur une prétendue fin généralisée de l'abattage halal des volailles en France, le ministère de l'Agriculture a été poussée à s'exprimer publiquement pour mettre les points sur les i.



L'abattage halal bientôt interdit en France ? Le démenti catégorique du ministère de l'Agriculture
L’abattage rituel halal des volailles sera-t-il bientôt interdit en France ? Face à l'ampleur prise par l'infox, largement diffusée sur les réseaux sociaux et sur laquelle Saphirnews est revenu en détail, le ministère de l'Agriculture a décidé d'aller plus loin que les premières déclarations livrées à notre rédaction en diffusant un communiqué de presse mercredi 24 mars.

« La France garantit le principe de liberté d’accomplissement des rites religieux lors de l’abattage », fait part d'emblée le ministère.

Aucun changement dans la position de la France

« Afin de respecter le principe de liberté de manifestation de sa religion, notamment l’accomplissement des rites religieux, édicté par la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, le règlement européen sur la protection des animaux au moment de leur mise à mort (règlement européen n°1099/2009 du 24 septembre 2009) laisse la possibilité aux Etats membres de déroger à l’obligation d’étourdissement préalable des animaux en cas d’abattage rituel », lit-on. « La France autorise cette dérogation et sa position est inchangée. »

L’instruction technique de la Direction générale de l’Alimentation de novembre 2020 mise en cause par les Grandes Mosquées de Paris, d'Evry et de Lyon n’a « aucunement remis en cause la possibilité de pratiquer l’abattage rituel pour les structures qui se conformaient aux règles déjà existantes ». Elle n'a fait que « préciser les modalités de contrôles applicables à tous les types d’abattage de volailles (conventionnel et rituel) et à toutes les méthodes d’étourdissement, sans modifier les principes réglementaires, qui n’ont pas changé ».

Pour bénéficier d'une dérogation à l'obligation de l'étourdissement préalable des animaux avant leur mise à mort, une autorisation préfectorale préalable doit être obtenue des établissements souhaitant exercer l'abattage rituel depuis 2011, rappelle le ministère. « Avec cette réglementation et ce système dérogatoire, la France garantit donc aux organismes certificateurs la possibilité de répondre aux exigences cultuelles. »

L’abattage rituel halal des volailles bientôt interdit en France, qu’en est-il ? Le vrai du faux démêlé sur Saphirnews