Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Journée de la femme : la fondatrice du MLF salue le courage des femmes du sud de la Méditerranée

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 9 Mars 2011



A l’occasion de la journée de la femme, La Provence consacre une interview à Antoinette Fouque, la fondatrice du MLF (Mouvement de libération des femmes). La militante souhaite que cette 100ème édition soit dédiée aux femmes du sud de la Méditerranée.

« Ces révolutions, on les doit au peuple des femmes. » Antoinette Fouque semble très enthousiaste lorsqu’elle évoque les révolutions dans le monde arabe. Pour elle, ces révolutionnaires « ont montré que le droit des femmes fait partie intégrante des droits de l'Homme, des droits humains ». Au travers de cet hommage, il s’agissait de mettre en avant le partenariat que l’Alliance des femmes pour la démocratie (dont elle est présidente) entretient déjà avec des femmes égyptiennes ou maghrébines.

Évoquant la laïcité, Mme Fouque plaide pour que les femmes du sud de la Méditerranée « se saisissent » de la question de la laïcité. Une condition, d’après elle, pour pouvoir ensuite « disposer pleinement de [sa] citoyenneté ». Une laïcité qui ne devrait pas se réduire à « un équilibre entre les religions » mais surtout un facteur de « partage » qui conduit « au développement, à la démocratie et pour les femmes à la libre disposition, de leur corps ». Antoinette Fouque a fondé le MLF au moment des événements de mai 68 à Paris.


Lire aussi :
Journée des Femmes : les musulmans citoyens s’engagent contre le sexisme
Quid d'une femme arabe à la tête du nouveau programme pour l'égalité des sexes aux Nations unies ?
Être femme et chef d’entreprise




Loading