Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Israël : un imam assassiné à l’entrée d’une mosquée

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 4 Avril 2018



Israël : un imam assassiné à l’entrée d’une mosquée
Muhammad Saadeh, l’imam de 45 ans d’une mosquée de la ville d’Umm al-Fahm, au nord d’Israël, a été abattu au petit matin du mardi 3 avril. La mort a été déclarée sur place par les premiers secours.

Le maire adjoint de la ville Bilal Daher Mahajane a reconnu qu’il n’existe encore aucune piste à explorer pour identifier le(s) coupable(s) et n’a pas manqué de reprocher à la police de ne pas mobiliser assez de moyens pour mettre fin aux violences commises contre les Arabes.

« Ils doivent reprendre toutes les armes. Chaque nuit, il y a des fusillades », a-t-il indiqué, le fait de renforcer le déploiement des agents dans la ville n’étant pas suffisant selon le maire adjoint.

Par le passé, la police israélienne, par son porte-parole Micky Rosenfeld, a déjà affirmé se montrer active dans la lutte contre le crime dans les secteurs à forte population arabe. Ne partageant manifestement pas ce point de vue, le chef de l’ONG Mosawa basée à Haïfa Jafar Farah a soutenu que « si l’imam était un citoyen juif abattu à Umm al-Fahm, la police et les services secrets seraient immédiatement intervenus. Ils auraient arrêté des gens et trouvé les sources d’armes légales et illégales ».

L’imam est le 10e citoyen arabe à être assassiné en Israël depuis le début de l’année 2018, rapporte le Jerusalem Post. Ils ont été, l’an passé, 71 à avoir été tués, représentant 60 % des meurtres dans le pays mais avec un taux de résolution des affaires de moins de 20 %. Des chiffres qui laissent penser que la police ne se montre pas aussi réactive qu’elle le prétend s’agissant des Arabes.

Lire aussi :
« Mon fils » : pas facile d’être Arabe en Israël