Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Islamophobie : deux Lensois agressés à la sortie de la mosquée car musulmans

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 29 Août 2018



Islamophobie : deux Lensois agressés à la sortie de la mosquée car musulmans
Deux Lensois âgés de 22 et de 52 ans ont été victimes, dans la soirée du vendredi 24 août, d’une agression à leur sortie de la mosquée. Vêtus de leurs qamis, ils ont été pris pour cible par un individu originaire de Liévin de 23 ans, aujourd’hui placé en détention.

Après avoir porté un coup de chaîne à la tête de ces deux Lensois de confession musulmane, l’agresseur a été maîtrisé, puis arrêté par la police qui a découvert sur lui deux couteaux dont l’un avait une lame de 30 cm.

Devant les policiers qui ont procédé à son arrestation, rapporte La Voix du Nord, l’agresseur a affirmé avoir « le sang pur » et a dit ne pas supporter « qu’ils nous imposent leur façon de vivre » en faisant référence aux musulmans ; des affirmations que l’avocat des plaignants, Me Hemmerling, et le procureur en charge de l’affaire, Simon Lanes, ont retenues contre lui pour reconnaître la circonstance aggravante du racisme dans son acte.

Après l’appel à la comparution directe lundi 27 août, l’agresseur a été placé en détention en attendant son procès qui se tiendra le 26 septembre. Pour Simon Lanes, ce Liévinois « est clairement dans l’idéologie raciste », d’autant qu’il a affirmé être « en mission » lors de l’agression.

Me Darras, l’avocat de l’accusé, a, quant à lui, demandé à ce qu’une expertise psychiatrique soit établie compte tenu du « caractère mystique » de ce jeune isolé qui a une personnalité troublée. Le procureur a tenu à soulever que « si le racisme était une maladie mentale, nos hôpitaux psychiatriques souffriraient d’une surpopulation inquiétante ».

Lire aussi :
Fusillade de Beaune : des associations veulent justice contre le racisme
Nord : une mosquée de Mons-en-Baroeul visée par une voiture-bélier