Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Economie

Isla Délice/AVS : les raisons d’un divorce inattendu

Rédigé par | Mercredi 28 Novembre 2012 à 20:16

           

Coup de tonnerre sur le marché du halal. Les produits de la marque Isla Délice ne seront plus certifiés par AVS à compter du 31 décembre 2012. La société Zaphir a mis fin au partenariat historique qui la liait à l’agence de certification. Saphirnews a enquêté pour comprendre les raisons de cette rupture. Les deux parties s'expriment sur cette affaire qui marque un tournant dans leur histoire.



Isla Délice/AVS : les raisons d’un divorce inattendu
L’annonce fait son effet au sein de la communauté musulmane. Les produits de la marque Isla Délice ne seront plus certifiés par AVS à compter du 31 décembre 2012. La société Zaphir, qui appartient à Jean-Daniel Hertzog, a mis fin, jeudi 22 novembre, au partenariat historique qui la liait à l’agence de certification, a-t-on appris ce week-end. Ce sont 15 ans d’une collaboration fructueuse qui s’achève brutalement pour tous.

Contacté par nos soins, Jean-Daniel Hertzog, patron de Zaphir, nous explique que « cette rupture est la conséquence du fait qu’AVS ait pris la décision unilatéralement, sans nous avoir ni consulté ni informé, de ne plus certifier notre principal fournisseur de volaille qui est Celvia » à partir du 1er janvier 2013. « A ce jour, AVS ne nous a proposé aucune solution viable et alternative à Celvia », ajoute-t-il.

AVS fautive dans la rupture, pour Isla Délice

Cependant, AVS tient un tout autre discours. Si elle a décidé de ne plus travailler avec Celvia, c’est parce que ce fournisseur – qui appartient au groupe LDC, détenteur de la marque Reghalal – a fait le choix, en septembre dernier, de généraliser l’étourdissement préalable à l'abattage par choc électrique (électronarcose) dès 2013 à toute sa production. Un choix que ne peut se résoudre à accepter AVS puisqu’il est contraire à son cahier des charges, qu'Isla Délice est tenu de respecter. Ainsi dit, sa décision, aussi unilatérale soit-elle pour M. Hertzog, tombe sous le sens.

Sauf que le patron d’Isla Délice, contrairement aux dires d’AVS, affirme n’avoir nullement été au courant de l’état des discussions entre son certificateur et Celvia. « Nous avons pris connaissance de la décision de Celvia de rompre avec nous dans un courrier daté du 7 novembre », nous explique-t-il, avant de préciser que la décision du fournisseur était motivée par la volonté d’AVS d’imposer, depuis des mois, la fin du choc électrique post-mortem… alors que cette pratique a toujours eu cours durant les 14 années de collaboration avec AVS. Celui-ci reconnaît l’existence de cette pratique et sa volonté d’y mettre fin, mais son arrêt devait se faire en accord avec Celvia.

Le choix de l’électronarcose par Celvia en cause

Le certificateur assure que Celvia ne lui a pas laissé d’autre choix que de partir à l'annonce de sa décision de pratiquer l'électronarcose pré-mortem.

La législation actuelle n’oblige pas à ce jour les abattoirs concernés par l'abattage rituel à faire usage de l’étourdissement préalable, à condition, selon un décret du 28 décembre 2011, de mettre en place un système pour immobiliser les animaux pendant leur mise à mort afin de leur éviter toute souffrance.

Selon AVS, des solutions de contention ont été proposées à Celvia, quitte à « investir sur le projet pour leur éviter de prendre un risque financier ». Le fournisseur les aurait refusées pour décider de généraliser l’assommage.

Une décision aux fâcheuses conséquences

Des alternatives à Celvia, aucune ne pouvait répondre à la totalité des énormes besoins de Zaphir, leader de la charcuterie halal en France. Celvia constituait « 50 % des produits de charcuterie Isla Délice et 40 % de la matière première nécessaire à nos sites de production. Par conséquent, nous nous trouvons dans une impasse et n’aurions d’autre solution compatible avec les exigences d’AVS que de cesser cette activité », explique M. Hertzog.

Les conséquences sont fâcheuses pour AVS. Cette décision, qu’elle qualifie de « brutale », doit conduire à des changements structurels massifs. Isla Délice représentait en effet pour AVS son principal partenaire avec au moins un quart de son chiffre d’affaires.

Outre le licenciement de personnel actuellement à l’étude, le certificateur s'active pour trouver des substituts à la marque Isla Délice pour son premier cercle de partenaires que sont les bouchers et les restaurateurs, nombreux à ne pas vouloir s’en passer. Des projets seraient à l’étude. Reste à voir s’ils peuvent se concrétiser dans des délais aussi courts.

La Grande Mosquée de Lyon dans les rangs ?

Pour continuer à s'afficher halal, la société Zaphir devra trouver une autre certification mais aucune ne saura remplacer la respectabilité que s'est bâtie AVS – et par conséquent Isla Délice – aux yeux de nombreux consommateurs musulmans. L’ascension de la marque est indubitablement liée à la sérieuse réputation d’AVS.

Cependant, rien n’est perdu pour M. Hertzog, qui dit rester « confiant quant à (sa) capacité à surmonter cette crise ». « En confiant à AVS la certification halal de nos produits, l’engagement d’Isla Délice était clairement d’offrir à nos consommateurs une traçabilité halal rigoureuse. Malgré ce contexte de crise, Isla Délice reste dans tous les cas intransigeant vis-à-vis de cet engagement et de son éthique », explique-t-il.

« Nous travaillons ardemment pour mettre en œuvre une solution alternative qui permette de garantir à nos consommateurs une certification halal irréprochable. Cet engagement passe notamment par le maintien de la présence permanente, à chacune des productions, de contrôleurs indépendants qui surveilleront tous les stades de la fabrication, allant de l’abattage jusqu’au conditionnement des produits finis », ajoute-t-il.

Quid de l’électronarcose ? « C’est à l’organisme qu’on aura choisi de donner ses explications religieuses », se contente de répondre M. Hertzog.

Selon toute vraisemblance, le choix de Zaphir devrait s’orienter vers la certification de la Grande Mosquée de Lyon (ARGML), capable de répondre aux besoins de la société tout en lui garantissant une traçabilité. Pour tenir son engagement sur la qualité du contrôle, Isla Délice propose de faire embaucher au sein du nouveau certificateur les salariés d'AVS qui travaillaient pour le compte de Zaphir. Précisons par ailleurs que l'ARGML autorise l’électronarcose pour la volaille.

La crise entre AVS et Isla Délice fera les affaires du prochain certificateur. Plus encore s’il s’agit de l’ARGML qui réussit à s’accaparer de gros clients, dont Quick dernièrement. Affaire à suivre.



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par nazir le 29/11/2012 08:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LA phrase qui résume tout : "Quid de l’électronarcose ? « C’est à l’organisme qu’on aura choisi de donner ses explications religieuses », se contente de répondre M. Hertzog."
On se demande quelles "explications religieuses" l'organisme de certification retenu donnera pour défendre l'assommage électrique... Mais ne doutons pas qu'il ait à sa disposition une cohorte de savants prêts à défendre tout... et son contraire !


2.Posté par Abdel BIDAR le 29/11/2012 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est un peu tard pour AVS de mettre en place un abattage sans electrochoc post mortem, d'ailleurs je ne vois pas pourquoi elle veut arreter subitement alors qu'elle nous a démontré pendant des années que cela était halal . Il faut être un peu plus sérieux dans ce domaine et afficher clairement ses positions. Un jour elle autorise l'electrrochoc sur les bovins puis en 2010 elle l'enlève, pareil pour les poulets, et maintenant c'est le cas de la dinde. D'ailleurs d'après l'expérience menée par AVS sur la dinde il est préfèrable d'avoir recours a l'electronarcose qu'a l'electrochoc . L'electrochoc post mortem est plus difficile a maitriser que l'ectronarcose puisqu' il nous est impossible de savoir si c'est le choc ou la saignée qui aura tué l'animal. L'ectrochoc perturbe le fonctionnement normal du coeur et de l'ecoulement du sang posez la question a un n'importe quel anésthésiste.

3.Posté par non, tout taux d'intéret n'est pas usuraire(riba) , les oulémas se sont trompés encore le 29/11/2012 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la notion d’usure(riba) mal comprise,, les oulémas se sont encore trompés en interdisant le prêt bancaire à intérêts dont le principe n’a jamais été interdit au regard du hadith «des dattes empruntées sont payées par la même quantité»
Le Coran interdit catégoriquement l'usure (riba) qui est un des plus grands péchés par son caractère abusif et inéquitable Même la législation en France, tirée du droit musulman sous Napoléon Bonaparte, converti à l’Islam avant sa mort en prison, interdit tout taux d'intérêt usuraire. Il en est de même un peu partout dans le monde d’une manière générale, les banques centrales fixant le taux usuraire d’intérêt interdit aux banques commerciales Le poète HUGO était converti à l'islam (consulter Internet)
Les oulémas dans leur grande majorité, interdisent tout intérêt à payer ou à recevoir, quel que soit le taux. Ils n'ont pas pris en compte le hadith qui dispose:« une quantité de dattes empruntée est payable par la même quantité», Une illustration simple et claire permet de comprendre, la portée de ce hadith. Si par exemple, un commerçant en rupture de stocks, emprunte à son confrère mieux pourvu, une quantité de dattes pour dépannage temporaire, et décide après de les conserver, il devra alors régler à son créancier, une somme lui permettant de reconstituer exactement le stock prêté quelle que soit l’évolution des prix de dattes ou restituer à son prêteur, les mêmes quantités de dattes livrées S'il s'obstine à s’acquitter de sa dette par un règle...  

4.Posté par non, tout taux d''intéret n''est pas usuraire(riba) , les oulémas se sont trompés encore le 29/11/2012 11:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon frère dans l'islam, Ibrahim,illettré en arabe, simple enseignant, vient de démontrer,(commentaire ci dessus) sur la base du coran etdes hadiths que tout taux d'intérêt n'est pas de l'usure ( 'riba ) Diazakoum moullah kayran pour cette démonstration claire et limpide
Il faut que ceux qui ont la preuve du contraire , présentent leurs arguments en se fondant comme lui, sur le Coran et les hadiths De la discussion, jaillit la lumière(proverbe arabe)
S'il n'y a aucune réaction justifiée de la part des internautes, , on doit considérer que Ibrahim a raison
La sunna, c'est ce que recommandait le prophète Mohamed(psl) mais la sunna, c'est aussi c'est aussi ce qu'il a vu faire ou entendu dans le domaine religieux de la part de ses contemporains,, sans réagir Son silence valait approbation de l'acte
J'ai lu dans un article rédigé par ce même Ibrahim sur Internet que la bete qui sortira de terre pour parler aux hommes,( Coran S7 -V26 dabatan minal ardh) c'est Eretz Israel dont le monde entier parle actuellement )
Là aussi, il faut que ceux qui ont le courage de le contredire présentnent leurs arguments


5.Posté par finance islamique pour profiter de l'argent des musulmans le 29/11/2012 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les grandes banques occidentales font du matraquage médiatique sur ce concept de finance islamique pour réaliser des profits sur les musulmans
Sur la base d e l''explication fournie par Ibrahim sur le hadith"une quantité de dattes empruntée doit être remboursée par la même quantité", le prêt à interêts non usuraires est bien licite(halal) en islam
De toute façon,un peu partout dans le monde, les musulmans n'ont jamais hésité à acquérir une maison auprès de l'office des habitations à loyers modérés par exemple en supportant des intérêts sur 10, 12,15 ans et plus si leur revenu faible l'exige Dieu n'impose jamais à ses fidèles des règles insupportables
Il est bien licite à tout musulman d'acquérir des biens de nécessité absolue à crédit avec des intérêts aux meilleures conditions du marché Le musulman n'aura aucun compte à rendre à Dieu pour de telles acquisitions
Le coran est descendu aussi pour les gens qui raisonnent

6.Posté par Baloo le 30/11/2012 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mouais pour la certification la mosquée de Lyon sera toujours mieux que celle de Paris ou d'Evry courcouronnes. La mosquée de Paris et celle d'Evry courcouronnes n'effectuant aucun contrôle lors des abattages et de la production. Mais ce problème d'électrocution c'est embêtant, je ne parle même pas de la dite "post-mortem".

7.Posté par Consommateurs, soyez responsables et exigeants! le 18/12/2012 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam

Quand est-ce que ces professionnels vont enfin nous respecter? Consommateurs, soyez responsables et exigeants ! Vos convictions religieuses ne sont pas une marchandise qui se discute ! Retrouvez l'analyse de l'association de consommateurs ASIDCOM sur cette nouvelle affaire...
[http://www.asidcom.org/Les-dessous-de-l-affaire-ISLA.html]http://www.asidcom.org/Les-dessous-de-l-affaire-ISLA.html

8.Posté par moulay ahmed le 07/01/2013 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
sur le site AVS j’ai trouvé ce Nifaq

L’abattage rituel AVS en phase avec les textes religieux

Sont réputées viandes licites à la consommation, celles issues d’abattages rituels effectués sans étourdissement préalable (électronarcose), par un musulman, pratiquant et saint d’esprit de la manière suivante :

• Invocation du nom de Dieu par le préposé au sacrifice sur chaque volaille, suivant la formule suivante : « Bismillah, Allahou Akbar »- Au nom de Dieu, Dieu est le plus Grand.

• Section au niveau du larynx, à l’aide une lame extrêmement tranchante des artères carotides, des veines jugulaires, de la trachée et de l’œsophage sans toutefois entamer la colonne vertébrale.
L’électronarcose est une pratique contraire aux prescriptions religieuses qui inflige d’atroces souffrances, pouvant même causer la mort. Cette pratique consiste théoriquement à plonger la tête du volatile dans un bac d’eau chargée en électricité.

http://www.halal-avs.com/Article.as...

AVS esquive de parler du post Mortem quel nifaq comment peut on se moquer de ses

Frère en dîne le prophète s a w a dis man Cachana fahowa ayasa mina

(Celui qui nous trompe n’est pas des nôtres)

Rabbi yakhod fikom al Haq

Ce qui me choc comment AVS à fait pour inviter et à faire une vidéo avec le Dr HANI AL MAZEEDI parlant sur le halal alors que le Dr HANI MAZEED Iutte contre l’électronarcose depuis longtemps. Est-ce que asidcom peux lui demander son avis.

Grand merci à ASIDCOM

mme rezqui m'a répondu et je suis satisfait de cette réponse je...  

9.Posté par Dikr le 14/02/2013 23:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salemouahlikoum soubhanallah ibrahim tu parle au nom d allah , tu fait des demonstration mais allah s.wt et clair dans saurate elbakara verset 275.tu parles des oulema mais t qui toi soubhanallah sans te jugé ou te mépriser les oulemas son ceux ver qui nous devon nous retourner. Comme c est siter dans le coran .tu installe la fitna en disant des choses tres graves contre les oulemas et en rendant licites. Ce que allah s.wt a rendu illicite . les oulemas on un degres superieur cest allah s w t qui les choisi .soubhanallah allahi hdini wi hdi jamih muslimine . chacun et rrsponsable de son livre .qu il ecrive ce quil veut .

10.Posté par Abdel BIDAR le 15/02/2013 00:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Dikr
Pouvez vous réagir par rapport a la démonstration et avec votre tête, on reglera le problème des oulémas plus tard, Il faut argumenter avec des hadiths en citant les sources ou des versets coraniques sinon on ne comprend pas ou vous voulez en venir avec des degrés supérieurs ou inférieurs. Citez vos ulémas et leurs livres avec la page si possible. Cela fera avancer le débat.
merci