Connectez-vous S'inscrire






Economie

Halal : Quick officialise son partenariat avec la Grande Mosquée de Lyon

Les Mosquées de Paris et d’Evry hors jeu

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Vendredi 27 Avril 2012

Les viandes servies dans les 22 Quick halal de France sont, depuis mardi 24 avril, certifiées et contrôlées par la Grande Mosquée de Lyon, qui a officialisé la signature de son partenariat avec l'enseigne de restauration rapide cette semaine. Exit les Grandes Mosquées de Paris et d'Evry, qui certifiaient depuis l'été 2009 la volaille et le bœuf de ses restaurants halal. Quick, qui n'a pas remplacé ses fournisseurs de viandes, nous en dit plus long sur les raisons qui l'ont poussé à choisir l'ARGML.



Halal : Quick officialise son partenariat avec la Grande Mosquée de Lyon
Les viandes servies dans les 22 restaurants Quick halal de France sont désormais toutes certifiées par l’Association Rituelle de la Grande Mosquée de Lyon (ARGML). Bien que la décision ait été prise en fin d’année 2011, la signature du partenariat entre le géant de la restauration rapide et le certificateur lyonnais n’a été officialisée que mardi 24 avril. Le temps nécessaire, selon Quick, de mettre en place les procédures. Dans un communiqué commun, Quick et l’ARGML « s’engagent à proposer aux clients de l’enseigne une viande halal certifiée à toutes les étapes de la chaîne de production : chez les fournisseurs, en entrepôts et dans les restaurants ».

Par ce partenariat, une première pour Quick, le groupe officialise sa rupture avec la Grande Mosquée de Paris, qui certifiait la volaille via MoyPark, et la Grande Mosquée d’Evry, qui se chargeait du bœuf via Socopa. Si les 22 restaurants halal de Quick, dont 14 se trouvent en Île-de-France, sont aujourd’hui certifiés halal par l’ARGML, les fournisseurs de viandes n’ont pas pour autant été remplacés et se sont pliés aux volontés de Quick et de son certificateur, qui a imposé un cahier des charges bien précis sur le plan religieux.

« Auparavant, les viandes étaient certifiées chez nos fournisseurs par deux organismes différents. Nous avons souhaité simplifier cette situation et aller plus loin en instaurant, avec un organisme certificateur unique, un contrôle et une certification à toutes les étapes de la chaîne », explique à Saphirnews, Valérie Reynal, responsable de la communication chez Quick.

« La reconnaissance du sérieux » de l’ARGML justifie le choix

« Jusqu’à présent, nous achetions de la viande certifiée halal à nos fournisseurs qui avaient pour partenaires des organismes certificateurs différents. Il y avait un conflit d’intérêt, ceux-ci remettant systématiquement en cause la certification réalisée par l’autre. Quand nous avons décidé de compléter les contrôles en abattoirs par des contrôles en entrepôt et dans les restaurants, le choix de l’ARGML s’est imposé pour la reconnaissance du sérieux de cette association par les consommateurs », précise-t-elle.

Principal changement : les contrôles seront ainsi très largement renforcés. « Le protocole de certification halal de l’ARGML est garanti par : la présence permanente de ses contrôleurs rituels à tous les stades de fabrication des viandes chez les fournisseurs de viande de bœuf et de volaille, une traçabilité halal rigoureuse de chaque emballage, un contrôle inopiné et régulier dans les 22 restaurants proposant l’offre de produits à base de viande halal », précise-t-on.

Une mise au point qui laisse comprendre que la traçabilité était moins rigoureuse avant le partenariat. « La traçabilité est strictement contrôlée. Elle était déjà certifiée chez les fournisseurs, elle l’est désormais dans les entrepôts et dans les restaurants », nous répond Valérie Reynal.

Evry et Paris sur la touche

L’ARGML, qui existe depuis 1995, marque un grand coup et s’impose toujours plus dans le secteur du halal en France. Seul organisme français de certification halal reconnu par le Jakim en Malaisie, il est aujourd’hui courtisé par de nombreux clients qui souhaitent exporter vers des pays musulmans.

En face, la SFCVH (Société française de contrôle de viande halal) de la Grande Mosquée de Paris et l’ACMIF (Association culturelle des musulmans d'Ile-de-France) de la Grande Mosquée d’Evry ne peuvent pas en dire autant. MoyPark, Socopa… de gros clients s’en sont allés de leur portefeuille.

Sans s’attarder sur le cas Herta, qui a officiellement disparu en mars, c’était Zakia qui avait rompu son partenariat avec la Grande Mosquée de Paris au profit de celle de Lyon. Casino avait également suspendu en juin 2011 son accord avec Socopa, filiale de Bigard à l’époque certifiée par Evry.

Mieux considérée que Paris et Evry, l'ARGML a presque fait oublier aux consommateurs – sans pour autant cacher l'information – que l'électronarcose reste d'usage pour la volaille qu'elle certifie. Toutefois, elle garantit mieux le contrôle, ce qui la place en meilleure position que ses concurrentes franciliennes.

Quick ne nous dit pas si les scandales répétées mettant en cause la SFCVH et l’ACMIF ont motivé en partie son choix mais, business oblige, le groupe semble se soucier un peu plus aujourd’hui de ce que peuvent penser les consommateurs musulmans, la clientèle cible du groupe.

L’enseigne, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 982 millions d’euros en 2011, n’a souhaité délivrer aucune donnée sur les bénéfices générés par les Quick halal en 2011. « Il n’y a pas de projet pour élargir le nombre de restaurants en France métropolitaine mais nous réfléchissons à la proposer en dehors », en outre-mer, nous précise Mme Reynal. Signe que le halal marche fort pour la marque.







Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu